TOGO : le NET renonce à son siège à la CENI

     Gerry Taama, président du NET
Première victime collatérale de l’accord intervenu hier entre la majorité présidentielle et l’opposition togolaise regroupée au sein de la C14, le Nouvel engagement togolais (NET), le parti de Gerry Taama, a pris acte de la décision du Comité de suivi du dialogue inter-togolais de recomposition paritaire de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
« Pour l’intérêt supérieur de la nation togolaise, notre parti considère que le peuple togolais attend plus de ses leaders politiques que des querelles sur des sièges à la CENI », écrit le parti qui accepte céder son siège.  Même s’il dénonce le caractère arbitraire de cette décision, l’ancien militaire qui se réclame du courant centriste –centrisme  que personne n’est dupe pour le  croire car les faits parle d’eux même- il ne la contestera pas.
Cette décision est une volte-face car il y a de cela quelques semaines, M. Taama avait soutenu qu’il n’y aura pas de recomposition de la CENI et que son parti méritait mieux que d’autre d’être au sein de cette CENI.
Désormais privé de siège à la CENI, le NET appelle les populations à aller s’inscrire sur les listes électorales en vue de participer massivement à l’élection législative.
Notons que c’est en Octobre dernier en l’absence de l’opposition  que le NET a réussi à placer un de ses pions au sein de cette institution en la personne de Bruno Ogoussan.
                                 Po/09/09/18

                                    Francine DZIDULA

                                  E-mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires