AFAGNAN : 15 ELEVES BLESSES DANS L’ECROULEMENT DU TOIT D'UNE ECOLE



Quelle est cette gouvernance pour laquelle on veut gouverner ad aeternam si on n’est pas en mesure d’assurer le minimum à ses concitoyens ? En ce 21ème siècle, au pays de Faure GNASSINGBE, les élèves suivent les cours dans des salles en banco, à quelques kilomètres seulement de Lomé, la capitale togolaise. Le comble c’est qu'hier, le toit de ses classes s’est écroulé sur les élèves faisant plusieurs blessés dont un grave.

Une grande pluie s’est abattue dans la journée d’hier sur la préfecture du Bas-Mono. Cette pluie n’a laissé de chance à aux élèves de l’Ecole primaire publique de KPOTEME. Au moment où les élèves s’apprêtaient à rentrer à la maison, la pluie les a retenus.

La violence du vent n’a laissé aucune chance aux classes de fortunes. C’est ainsi que deux classes en apatam aux toits en paille se sont écroulées sur les élèves et leurs enseignants. Bilan est lourd : 15 blessés dont 1 enseignant. Un des élèves est dans un cas critique est hospitalisé en ce moment à l’hôpital d’Afagnan, l’hôpital qui selon la légende, le chef de l’Etat Faure GNASSINGBE, serait né là bas. Les 13 autres élèves blessés sont rentrés chez eux après les premiers soins.


Notons qu’à cette rentrée des classes, la Directrice de cabinet du chef de l’Etat et Ministre du Développement à la base, s’est rendue dans cet établissement mais n'a pas trouvé inquiétant que les élèves étudient dans ces apatams.

Et pourtant, ils sont là à clamer que tant vaux l’école, tant vaux la nation.





                                                 So/02/10/18

                                                   Clarisse AFANOU

                                                       E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

1 Commentaires

  1. C'est inadmissible qu'à cette 21ème siècle nous sommes encore à ce stade. Que faire le gouvernement pour cela?

    RépondreSupprimer