EDUCATION : ASNER AU CHEVET DES ENFANTS DEMUNIS DE LA PREFECTURE DE BAS-MONO





Sourire et joie se lisaient sur le visage des enfants de l’Ecole primaire publique d’Afagnan-Dévémé dans la préfecture de Bas-Mono ce samedi matin. Une semaine après la rentrée des classes, dans cette localité, le constat est que la plupart des élèves, fautes de moyens ont débuté les cours sans fournitures scolaires. C’est ainsi qu’au moment où ils l’attendaient le moins surgit « l’Association soucions-nous des enfants ruraux » (ANSER) comme un Papa noël avec ses mains bien garnies de fournitures scolaires.

C’est devant un monde bigarré constitué de personnalités administratives, religieuses, du corps enseignant en passant par les parents d’élèves et sans oublier les élèves mêmes que l’Association a procédé ce samedi matin à la remise de kits scolaires aux élèves. Ils sont au total une cinquantaine, choisie parmi les meilleurs élèves mais aussi les élèves nécessiteux à bénéficier de ce geste humanitaire de la part de cette jeune association qui est à son quatrième geste depuis sa création.

Justifiant son geste, le président de l’Association, M. Joachim Komi AGBETIM a déclaré qu’aujourd’hui le monde est confronté à des difficultés exacerbées par les dérèglements climatiques, la pauvreté malgré les efforts multiformes de nos nations. Dans cet environnement hostile, poursuit-il, les enfants dans les milieux ruraux et zones reculées paient le plus lourd tribut et n’ont aucun choix que de raccrocher les études pour des aventures au péril de leurs vies. De ce fait, les enfants d’Afagnan-Dévémé, émigrent vers le Nigéria, la Côte d’Ivoire, et bien d’autres pays de la sous région.

C’est donc pour donner goût aux études  que se situe cette action qui, contribuera à retenir les enfants à l’école et partant de là au sein de leur communauté car « nous devons créer l’avenir à nos enfants car ces derniers constituent l’avenir d’abord pour leur famille, leur communauté et partant de toute la nation. Ils ont besoin de jouir de tous leurs droits fondamentaux parmi lesquels le droits à l’éducation », a souligné le président.

« Nous devons faire ensemble scintiller davantage notre lumière en offrant à ces enfants la possibilité de devenir comme nous tous voire nous dépasser », a poursuivit          M. AGBETIM.

Auparavant, le directeur de l’EPP Afagnan Dévémé, très ému et surpris par ce geste n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude aux donateurs et profité pour encore soumettre quelques doléances. Celles-ci ont trait à l’insuffisance des enseignants pour encadrer les élèves. Sur les six classes de l’école primaire, l’école ne dispose que de trois enseignants. Il a lancé un appel aux autorités et aux personnes de bonnes volontés à doter l’école d’enseignants.

De leur côté, les parents d’élèves ont aussi exprimé leur gratitude et reconnaissance à l’Association et prié pour qu’il se répète pour le bonheur des enfants.

Notons qu’avant la remise des kits aux enfants, l’assistance a suivi une causerie de sensibilisation sur l’importance de l’éducation de la jeune fille et des enfants en milieux ruraux.

L’« Association soucions-nous des enfants ruraux » (ASNER) a été créée en 2014 pour venir en aide aux enfants nécessiteux afin de leur offrir un sourire. Elle intervient dans le domaine de la promotion de l’éducation des enfants, la lutte contre la déscolarisation et la non scolarisation des enfants en milieux rural.

                                                     So/01/10/18

                                                  Clarisse AFANOU



                                                     E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires