GREVE DE LA FAIM DE HABIA : PROFESSEUR DAVID DOSSEH, « CERTAINS LANGAGES SONT INDIGNES DE LA SOCIETE


                                                    Prof David Dosseh, 1er porte-parole de FCTD
 
Les propos tenus par le ministre de la sécurité et de la protection civile le Général YARK Damehane qui a qualifié la grève de la faim de Nicodème HABIA de « comédie » continue de susciter une réprobation générale dans la classe politique de l’opposition et de la société civile.
Après Isabelle AMEGANVI et Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, c’est le tour du premier porte-parole du Front citoyen Togo debout (FCTD), le professeur David DOSSEH,  de regretter les propos du ministre. Lorsqu’un « honorable citoyen » prend sur lui de faire une grève de la faim et qui, au bout de deux semaines, a perdu plus de 10kg, d’autres citoyens se permettent de dire que c’est de la « comédie ».
« Lorsqu’on occupe des postes qui sont représentatifs d’une nation, il y a un certain niveau de comportement qu’il faut savoir adopter ou éviter certains langages. Certains langages, excusez-moi, le terme qui sont des langages de très bas niveau et d’une classe indigne de la société », a déclaré le professeur DOSSEH.
Nicodème HABIA observe une grève de la faim depuis deux semaines. Son état de santé jugé alarmant pour des médecins a besoin de consultation. Les autorités togolaises après avoir refusé son évacuation sanitaire par un avion médicalisé ghanéen, ont empêché également son transfèrement par voie terrestre. De plus, le ministre de la sécurité a qualifié la grève de la faim du natif de l’Avé de « comédie ». Dimanche, son collègue de la fonction publique parlait déjà de plaisanterie.
                                                 Po/07/10/18
                                                 Francine DZIDULA

                                                     E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires