LEGISLATIVES 2018 : FRONT CITOYEN IRA A LA CENI POUR DEFENDRE L’INTERET SUPERIEUR DES TOGOLAIS



Le Front citoyen Togo débout (FCTD) a été coopté par la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise pour siéger au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) au titre de la société civile. Une mesure qui passe mal dans certains milieux qui estiment que le Front citoyen doit garder sa distance vis-à-vis des courants politiques. Tel n’est pas l’avis des premiers responsables de ce front devenu incontournable sur les questions des réformes au Togo.
L’actuel code électoral togolais réserve trois  places à la société civile, le même nombre à l’opposition extra-parlementaire. Et donc pour Me Raphael ADZARE-KPANDE, ce n’est pas le FCTD qui en réalité a quémandé le siège. « C’est la loi qui nous donne cette place », déclare-t-il.
Pour l’ancien président de la LTDH, une fois à la CENI ils vont faire leur preuve et dire en réalité ce qu’ils veulent que la CENI soit dans l’intérêt de tous les togolais. « Ce n’est pas pour aller faire une politique politicienne mais c’est pour aller défendre les intérêts de tous les Togolais parce que nous ne pouvons plus laisser l’avenir des Togolais entre les seules mains des partis politiques », souligne-t-il. Les responsables du Front citoyen bottent en touche ces critiques qui ne verraient pas bien leur présence au sein de l’institution organisatrice des élections au Togo.
« La société civile a sa place dans la CENI  pour y défendre l’intérêt de la nation togolaise au côté des forces démocratiques. Nous voulons une société civile engagée, engagée dans la défense des intérêts du peuple togolais et c’est à ce titre que nous y allons », déclare pour sa part le Professeur David DOSSEH.
Pour ce médecin que le pouvoir avait tenté vainement de corrompre il y a quelques années en lui offrant une valise d’argent mais qui a retourné la valise, ce n’est pas le FCTD qui a établi les règles du jeu.
« Lorsqu’ils se sont retrouvés le dimanche 23 Septembre, en négociation discussion, les choses ont été clairement dites. Le pouvoir vient avec ses 8 représentants. Vous pensez qu’il y ait une chance pour que le pouvoir nous demande à nous FCTD d’être sur sa liste ? Jamais ! La Coalition derrière laquelle beaucoup de Togolais aujourd’hui se retrouvent nous a demandé de se joindre à elle, nous n’avons pas dit non. Nous y allons mais nous avons été clairs, nous y allons pour défendre l’intérêt supérieur de la nation. Notre représentant n’est pas là bas pour défendre le Front citoyen, il est là bas pour défendre les intérêts du peuple togolais. Nous y allons en âme et conscience. Et nous ferons ce que nos principes dictent de faire », a insisté le prof. DOSSEH.
Créé en septembre 2017, le Front citoyen Togo debout est devenu l’une des principales forces de la société civile togolaise.
                                                 Po/09/10/18
                                                 Francine DZIDULA

                                                     E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires