MME BRIGITTE ADJAMAGBO-JOHNSON, COORDINATRICE DE LA C14 : « C’EST CRIMINEL L’ATTITUDE DU GOUVERNEMENT »


                   Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, Coordinatrice de la C14
 
Alors qu’on évacuait  Nicodème Ayao HABIA, le leader du parti « Les Démocrates » vers Accra pour suivre des soins médicaux, un coup de théâtre se produisit. Les autorités togolaises ont bloqué le passage à l’ambulance affectée pour l’évacuation.
La Coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l’opposition, Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, qui a assisté au départ de l’ambulance devant l’ambassade du Ghana, croyait que les autorités togolaises ont finalement entendu raison quand nous l’avons interrogé quelques minutes après le départ de l’ambulance.
« Il va là où on voulait le soigner, là où les gens sont humains, là où les gens comprennent les choses, ils ont des réactions saines et avec la grâce de Dieu il sera soigné et il reviendra pour la lutte », déclarait-elle toute optimiste.
Elle avait tort de croire à la bonne foi des autorités togolaises qui avaient déjà refusé l’évacuation quand le ministre ghanéen avait été dépêché à Lomé.
La Coordinatrice de la C14 avoue être déçue par la réaction des membres du gouvernement togolais. « Nous nous demandons s’il n’y a pas une volonté délibéré de tuer. C’est criminel l’attitude du gouvernement qui se comporte comme si on souhaitait que cette grève de la faim continue pour se débarrasser d’un opposant », lance-t-elle.
Mais ce faisant, concède-t-elle, le gouvernement n’a rien compris, « on peut tuer les opposants mais aujourd’hui c’est tout le peuple qui est devenu opposant. C’est tout le peuple qui veut le changement et cette lutte ne s’arrêtera pas ». 
Le soulagement de l’évacuation n’a été que de courte durée. L’opposant qui refuse toujours de s’alimenter n’a pas mis fin à sa grève et n’a pas non plus réussi à traverser la frontière comme le souhaitaient ses collègues et les autorités ghanéennes pour recevoir des soins.
Au 14ème jour de grève de la faim, la santé de Nicodème HABIA est très préoccupante. Il a perdu près de 15kg de poids en l’espace de deux semaines.
                                                        Po/07/10/18
                                                 Francine DZIDULA

                                                     E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires