SPORT: LA DANSE MACABRE AUTOUR DES 600 MILLIONS DETOURNES DE LA CAN



                           Franck MISSITE, DC du ministère des Sports


Alors qu’on attendait la publication en bonne et due forme du rapport d’audit du détournement des fonds alloués aux Eperviers dans le cadre de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN Gabon 2017), c’est sur les réseaux sociaux qu’a fuité ledit rapport sur fond de règlement de compte et de coup bas.

Tout est partie de la publication sur les réseaux sociaux du rapport par le journaliste sportif à la Télévision nationale Alfred KOLANI. A l’époque tous ceux qui ont vu le rapport ont admis que le journaliste ne pouvait avoir ce rapport si celui-ci ne lui avait pas été remis par un membre du gouvernement en l’occurrence le ministre des Sports Guy LORENZO ou un membre de la Fédération togolaise de football (FTF). Or, selon les informations concordantes, la fédé ne disposerait plus dudit rapport. Selon nos informations, le rapport a disparu à la suite du cambriolage des locaux de la fédé. Ce qui corrobore que le journaliste ne peut avoir ce rapport que du ministère ou de ceux qui ont cambriolé le siège de la fédération.La première hypothèse est plus probable.



Décidé à connaitre l’origine du rapport, les services de renseignements ont alors convoqué le journaliste. Ce dernier au cours de son audition a déclaré qu’il a reçu le rapport du Directeur de cabinet du Ministère des Sports, M. Franck MISSITE.



Selon, une mise au point du Directeur de cabinet du ministre des Sports, il n’est pas à l’origine de la fuite du rapport. Mais il n’a fait que partager avec le journaliste le rapport tel que lui aussi l’a trouvé sur les rapports sociaux.



Dans ce méli mélo, ce qui est vrai est que la publication à ce moment précis de ce rapport qui existait depuis dans les tiroirs du ministère répond à un but : impliquer Dimas DZIKODO ou du moins lui montrer qu’il n’est pas blanc comme il veut se faire passer dans l’opinion.

En effet, comme le révèle d’ailleurs la mise au point de Franck MISSITE, Dimas DZIKODO a été très virulent ces derniers temps contre le ministre Guy Madzé LORENZO dans cette affaire. Et donc tout serait partie du cabinet du Ministre pour clouer le bec au Directeur de publication de Forum de la semaine et qui faisait partie d’ailleurs de la délégation togolaise à la CAN en sa qualité de chef protocole. Et donc, la publication du rapport sur les réseaux sociaux veut lui rappeler qu’il n’est pas étranger à l’affaire et qu’il fait aussi partie de ceux qui ont profité de cette manne.



Pour ne pas couler seul, le ministre aurait fait publier par ses hommes de mains le document d’audit qu’il a sa possession depuis et qu’il rechigne à  publier malgré les demandes pressantes des organisations de défense des droits des consommateurs.

Le président de la Ligue togolaise des consommateurs (LCT), Emmanuel SOGADZI a souhaité que la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées s’appuie sur cet extrait pour commencer les investigations. La Ligue a demandé aussi par la même occasion la publication du rapport de la CAN 2013.

Mais au-delà de qui a publié ou qui n'a pas publié le document sur les réseaux sociaux s’apparente à lâcher la proie pour l’ombre. La question ne se situe pas à ce niveau. Il s’agit plutôt de savoir si les personnes citées dans le document sont réellement impliquées dans le détournement des 600 millions du contribuable togolais à qui des francs avaient été soutirés sur tout achat de bière, de ciment, et autres.



Si pour une fois, la justice se saisissait de cette fuite pour faire la lumière sur cette affaire ce ne serait que justice.



                                                    Sp/03/10/18









                                                   Francine DZIDULA









                                                     E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires