TOGO : L’AMBULANCE DE NICODEME HABIA EMPECHEE DE TRAVERSER LA FRONTIERE



Les autorités togolaises n’ont pas autorisé la traversé de la frontière pour l’ambulance du député Nicodème HABIA. En grève de la faim depuis 2 semaines, l’état de santé du président du parti politique « Les Démocrates » s’est dégradé et méritait des soins appropriés. La capitale voisine Accra a été choisie.
L’ambulance qui transportait le député a été bloquée à la frontière côté togolaise durant près de deux heures d’horloge. La police des frontières exigeait une autorisation de traverser avant de laissez-passer. Or sur la question le ministre de la sécurité, le Général YARK avait rassuré qu’ils n’avaient pas besoin d’autorisation avant de traverser la frontière. Mais curieusement c’est ce qu’exigeaient ses éléments fortement déployés à la frontière.
Et depuis que ces éléments ont bloqué l’ambulance, le ministre est injoignable. Les leaders de l’opposition ont vainement tenté de le joindre. De guerre lasse, ils ont fait demi-tour avec HABIA à bord de l’ambulance qui finalement est hospitalisé à la clinique BIASA. Si ce n’est pas qu’on appelle non assistance à personne en danger ça lui ressemble. Les autorités togolaises ont perdu tout d’humanisme.
Les    autorités ghanéennes à qui le refus d’évacuation avait été signifié, sauront appréciées cette nouvelle tournure.
                                                        Po/06/10/18
                                                 Francine DZIDULA

                                                     E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires