UNE BALKANISATION DE LA REPUBLIQUE : LA MARCHE DE TOGO DEBOUT DE NOUVEAU CANTONNE DANS LA ZONE BE




Le Togo est sur une pente inquiétante de balkanisation. La « République autonome de Kara » est interdite d’accès aux partis de l’opposition. A Sokodé, les populations vivent sous un état de siège qui ne dit pas son nom avec des bastonnades et des coups de retentissant dans la nuit, les œuvres d’art sont quant à elles brûlées. A Lomé en violation de loi sur les manifestations publiques on cantonne les marches de l’opposition dans la zone Bè. 

Tout semble indiquer que  la nouvelle trouvaille du ministre de l’Administration territoriale Payadowa BOUKPESSI pour décourager la mobilisation populaire comme celle qu’avait connu le pays l’année dernière est de cantonner les marches dans le secteur de Bè. Ainsi après l’avoir initié cette nouvelle approche le 05 octobre dernier lors de la marche de Front citoyen Togo debout (FCTD), le ministre l’a réédite pour le 03 Novembre prochain pour la marche de la même organisation. 

Alors que le FCTD prévoyait manifester ce samedi sur trois axes de Lomé pour exiger la libération immédiate et sans condition de tous les détenus politiques, la cessation des violences et tracasseries sur les citoyens et les responsables de l’opposition et de la société civile, la mise en  œuvre des réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales, dans une réponse, le ministre BOUKPESSI comme a l’accoutumé, sous des motifs fallacieux que incohérent, modifié l’itinéraire de la marche, sans une discussion préalable avec les organisateurs. 

Se plier à chaque fois a cette attitude de mépris et de bâillonnement avec lequel le ministre traite les organisations de la société civile et leurs activités qui consistent à les reléguer dans un coin de la ville risquent de créer un dangereux précédent. On instituera  désormais une zone pour les manifestations et se faisant on rejoint le vœux exprimé par certains préfets lors de l’atelier de réflexion sur la loi sur les manifestations publiques quand certains représentants du pouvoir central ont émis le vœux  qu’il soit aménagé dans la ville des lieux où les citoyens iraient manifester leur désapprobation tout en laissant les autres citoyens vaquer librement à leurs activités. Scandalisé par une telle proposition un acteur de la société civile c’était levé avec véhémence contre cette proposition et lui avait rétorqué que le but des manifs étaient aussi de faire mal. On ne manifeste que là où ça peut faire mal. A quoi bon gratter le dos si on mal aux yeux ? Et bien sournoisement le pouvoir est en train d’aller la balkanisation de la République.

Si à chaque fois que l’arbitraire est opposé on répond qu’on prend acte et on demande aux violateurs de prendre des dispositions idoines en vue d’assurer la couverture sécuritaire de la marche il y a lieu de s’interroger de savoir si c’est la meilleure réponse. Ne serait-il pas bon d’envisager attaquer pour une fois ces arrêtés devant les juridictions du pays ?

 L’itinéraire défini par le Front citoyen permettait de partir de trois points de la ville à savoir le Rond point Douane Adidogomé, le carrefour pharmacie Djidjolé et le carrefour station Oando Agoé pour chuter sur le terrain du lycée d’Agoè.

Voici l’itinéraire proposé par l’administration

  Axe 1 : Carrefour Eglise Néo Apostolique près de Gakpoto (Point de départ)- Direction Boulevard pavé de Bè Kpota- Anfamé-Nissan-Pharmacie Miséricorde-Carrefour Petroleum-EPP Anfamé-Carrefour église des Assemblée de Dieu (Point de chute).

Axe 2 : Carrefour marché de Bè (point de départ)-Boulevard Houphouët Boigny côté Est- Direction Akodessewa-Pharmacie Cristal-Pharmacie Biova-Paroisse Evangélique d’Akodésséwa-Carrefour Diamond Bank-Route pavé direction Anfamé-Carrefour Petroleum-EPP Anfamé-Carrefour Eglise des Assemblée de   
Dieu (Point de chute).

                                             Po/20/10/18




                                                   Francine DZIDULA




                                                     E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires