Une Rwandaise à la tête de la Francophonie



L’Organisation internationale de la Francophone (OIF) a une nouvelle secrétaire générale. La ministre des affaires Etrangères du Rwanda, Mme Louise Mushikiwabo, soutenue par la France, a été élue ce vendredi à la tête de l’organisation qui tenait  son 17ème  sommet  à Erevan en Arménie.
Sa nomination n’était plus une surprise depuis que le Canada et le Québec, avait retiré leur confiance à sa rivale, la secrétaire générale sortante Michaëlle JEAN qui n’a fait qu’un mandat à la tête de l’organisation.
Deuxième femme à occuper ce poste après sa prédécesseure, Michaelle JEAN, première africaine, Louise MUSHIKIWABO a reçu le soutien de la France, des pays de l’Union africaine (UA) a été élue par consensus comme le veut la tradition de l’organisation.
Mme MUSHIKIWABO est élue au moment où son pays n’est pas un bon exemple en matière de promotion de la langue française. Depuis 2008, le français est remplacé dans l’enseignement par l’Anglais. C’est la première fois qu’un pays, francophone abandonne le français pour la langue anglaise. Par la même occasion, le Rwanda adhère au Commonwealth.
Le Rwanda n’est pas aussi un pays respectueux des droits de l’Homme. Le pays n’est pas n’ont plus une démocratie. Au pouvoir depuis 2000 à la suite du génocide, Paul KAGAME fait modifier la constitution pour pouvoir rester à son poste, théoriquement jusqu’aux années 2030.
Louise MUSHIKIWABO est née en 1961 à Kigali. En 1981, elle entreprend des études d’anglais à l’Université nationale du Rwanda om elle obtient son diplôme en 1984. Elle quitte en 1990 le Rwanda pour les Etats-Unis où elle fait des études d’interprétariat. Cet exil lui sauve la vie : en effet, la plupart des membres de sa famille sont victimes du génocide en 1994.
Bilingue, mariée à un Américain, elle travaille comme traductrice aux États-Unis, puis revient au Rwanda en 2008.   Elle travaille en Tunisie, comme directrice de la communication de la Banque africaine de développement puis rentre au Rwanda où elle est nommée ministre de l’Information par Paul KAGAME, dont elle est proche, sans jamais avoir rejoint le Front patriotique rwandais. Elle est ensuite ministre des Affaires étrangères poste qu’elle occupe jusqu’à sa nomination.
                                                         IT/01/10/18
                                                          Francine DZIDULA
                                                           E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires