CEG CACAVELI : DECES D’UN ELEVE A LA SUITE D’UNE PUNITION



                                image illustrative


Le  Collège d’enseignement général (CEG) de Cacavéli, un quartier au Nord de Lomé, est sous le choc. Un élève de l’établissement est décédé à la suite d’une punition à lui infligé par le surveillant.

L’élève âgé de 12 ans, en classe de 6ème, est décédé lundi dans l’exécution d’une punition à la demande du surveillant. Selon les informations recueillies au sein de l’établissement, l’enfant s’est discuté avec un de ses camarades. A la suite de cela, le surveillant a décidé de le punir. La concordance des versions s’arrête la bas. Le reste il y a deux versions.

Pour ses ex camarades, pour punition, il a été demandé à l’élève d’aller arracher un tronc d’arbre avec la hache.  C’est au cours de l’exécution de cette tâche que la hache lui aurait cogné mortellement la tête.

L’autre version livrée par le directeur de l’établissement parle du sarclage d’une portion  de la cour de l’école. Et c’est au cours de cette action qu’il est tombé. Le temps de lui apporter secours, il s’est effondré.
Pour la plupart des élèves de l’établissement, la première version est plausible.

De plus, l’établissement est accusé de non assistance en personne en danger. Car selon les informations, la scène qui s’est produite autour de 10h, il a fallu attendre jusqu’à 11h30          avant que l’élève ne soit conduit à l’hôpital. Trop tard : les médecins n’ont eu qu’à constater le décès de l’enfant. 

Par ailleurs, alors que le décès de l’enfant a été constaté autour de 11h30 il a fallu attendre plus de deux heures plus tard avant que les parents ne soient informés. 

La gendarmerie alertée s’est saisie de l’affaire pour faire la lumière sur cette disparition inattendue d’autant plus avant ce décès l’avant ne souffrait d’aucune maladie.
                                     
                                       So/04/11/18

                                         Clarisse AFANOU

                                        E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

45 Commentaires

  1. Archi faux venez au CEG CACAVELI pour mieux sinformer de levenement qui s'est produit ce lundi. Aucune des des versions n'est juste.pure mensonge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'apportes rien de contraire à ce qui est dit

      Supprimer
    2. Et donc qu'est ce qui s'est passé alors réellement. Faut pas parlée et ne rien apporter de concret ou de contraire a ce qu'est autres disent

      Supprimer
    3. Et donc qu'est ce qui s'est passé alors réellement. Faut pas parlée et ne rien apporter de concret ou de contraire a ce qu'est autres disent

      Supprimer
    4. Peut-être que toi tu as la vraie version des faits, sois gentil de les partager avec nous.
      Mais sache que quelques soient les cas, il y'a une famille qui a vu leur espoir s'éteindre avec la disparition de cet enfant. Paix a son âme

      Supprimer
  2. Et ces eleves punis avec cette photo ne sont pas du CEG CACAVELI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui tu as raison, la photo n'est qu'une illustration. Ce ne sont pas des élèves du CEG Cacaveli, en journalisme on peut illustrer un article par une photo qui n'est pas réel, c'est dit en bas de la photo que c'est une photo illustrative. En revanche le texte est réel.

      Supprimer
  3. Vraiment très touchant! Je me demande si seulement les surveillants des établissements public ne cèderont pas au punitions des élèves!? C'est trop. Et c'est sur tout l'étendue du territoire.
    D'ailleurs, dite nous au juste la cause. Faut pas trop mentir.

    RépondreSupprimer
  4. Pensez a developer le savoir faire de chaque élève en Lui faisant découvrir sa vrai nature et non bêtement apprendre parcoeur Les conneries et mensonges que Les oppresseurs continuent de mettre Dan's leurs livres.Enseignants commemcez par vous aimer vous meme avant de savoir enseigner et be arrêttez cette barbarie de vouloir toujous de punir comme le faisait le colon et la continuation Des gouvernants.

    RépondreSupprimer
  5. Faux ou pas l'enfant est mort alors que la gendarmerie fasse de son possible pour faire lumière sur cet affaire.Mes condoléances à la famille de l'enfant.

    RépondreSupprimer
  6. C'est la tenue des élèves d'enseignement général au Togo? Ne publions pas de fake news .c'est vraiment gravicime et quelle petitesse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la photo n'est qu'une illustration. Ce ne sont pas des élèves du CEG Cacaveli, en journalisme on peut illustrer un article par une photo qui n'est pas réel, c'est dit en bas de la photo que c'est une photo illustrative. En revanche le texte est réel.

      Supprimer
  7. Dans la cours de la établissement il n y a aucun herbe,l enfant à sarcler ou alors?ces methodes barbares su utilisent ces soit disant surveillant en se prenant pour les commandant de armée est à dénoncé,qu on arrête le surveillant vite fait

    RépondreSupprimer
  8. c'est quoi ses histoires trop c'est trop dans ce pays quelle soit la nature et la gravité de l'acte posé par l'élève on(surveillant) ne devrait pas lui donner une punition hors norme et maintenant la direction de l'établissement est entrain de mentir sur la nature de la punition.arretons le surveillant et il faut qu'il soit jugé

    RépondreSupprimer
  9. La tenue que les éléves ont porté sur cette image n'est pas une tenue du CEG. Ce sont les éléves du cour primaire sur cette photo donc moi je doute fort sur la crédibilité de l'information même si éffectivement il y a mort d'un eléve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la photo n'est qu'une illustration. Ce ne sont pas des élèves du CEG Cacaveli, en journalisme on peut illustrer un article par une photo qui n'est pas réel, c'est dit en bas de la photo que c'est une photo illustrative. En revanche le texte est réel.

      Supprimer
  10. Hum c'est grave inh ses punitions existent encore

    RépondreSupprimer
  11. Franchement, le cas des surveillants des CEG du Togo doit être revoir.ces surveillants ne tiennent pas comptes des propos de leurs élèves,ils décident arbitrairement des punitions à infliger

    RépondreSupprimer
  12. C'est archi faux rien ne s'est produit dans le CEG sinon nous les voisins directe qui assistons quotidienement a ce qui se passe dans le CEG aurions remarqué quelque chose d'inhabituel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes sûrs que vous savez tout ce qui se passe là bas ?

      Supprimer
    2. Vas te renseigner d'abord avant de donner ton avis

      Supprimer
  13. En plus ce n'est meme pas le CEG cacaveli sur la photo.. pur intox

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la photo n'est qu'une illustration. Ce ne sont pas des élèves du CEG Cacaveli, en journalisme on peut illustrer un article par une photo qui n'est pas réel, c'est dit en bas de la photo que c'est une photo illustrative. En revanche le texte est réel.

      Supprimer
  14. L'image est une illustration. On n'a pas dit que ce sont les élèves du CEG cacaveli.

    RépondreSupprimer
  15. Dites moi si on est obligé de publié un évènement dont on ne n'a pas tous les élément réunis?comment est ce possible qu'une plate forme peut se permettre de publié un truc pareil même si la tragédie s'est vraiment produit?vous vous nous parlez d'un collégien qui saurais en 6eme alors ke la photo publié est une photo des éleves du cours primaire ki sont même en cuillottes.depuis quand les collégien portent cullotte comme tenue scolaire?hummm vraiment!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la photo n'est qu'une illustration. Ce ne sont pas des élèves du CEG Cacaveli, en journalisme on peut illustrer un article par une photo qui n'est pas réel, c'est dit en bas de la photo que c'est une photo illustrative. En revanche le texte est réel.

      Supprimer
  16. Beaucoup s'insurgent à cause de la photo, mais ce n'est qu'une "photo illustrative" de l'article; elle est là juste pour illustrer le sujet, ce n'est pas forcément une photo de l'établissement. Et ce n'est pas non plus preuve de la véracité (ou de la non véracité) des événements. La réalité des punitions exagérées n'est pas une nouveauté. Laissons les forces de l'ordre dévoiler la vérité sur cette sombre affaire.

    RépondreSupprimer
  17. Je suis vraiment désolé. Et vous êtes étonné quand l'on vous hais? Honte à vous. Quel est votre capacité à aller au informations clarisse AFANOU? Vous même relisez votre texte et vous saurez de quoi je parle. Vraiment désolé pour vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le texte ne fait que relater ce qui s'est passé dans cet établissement.

      Supprimer
  18. moi je ne suis pas à Lomé pour passer à la verification mais je peux affirmé que ceci ne se passe pas au Togo puisque les élèves sont en culotte



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as lu l'article? Ce n'est qu'une photo illustrative de punition scolaire qui n'a rien à voir avec le texte qui est réel.

      Supprimer
  19. Je suis d'accord que ce n'est qu'une photo d'illustration et ça se fait mais il faudrait peut être penser utiliser une photo qui ne créé pas cette polémique! Oublie souvent de se mettre dans la peau du lecteur surtout que les gens préfèrent les images aux textes!

    RépondreSupprimer
  20. Le journaliste fait mal son travail cest tout....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi il a fait mal son travail? Tu peux nous donner une raison?

      Supprimer
  21. Que l'article relate une fausse information ou pas, nous devons en tout cas condamner ces genre de punition qui continue par être appliquée de nos jours. Espérons que l'enquête donne quelques chose de bon, sinon c'est scandaleux. Trop c'est trop

    RépondreSupprimer
  22. J'aurai preferé que les faits soient confirmer avant toute publication. De nos jours, il ya trop d'intox révoltantes. Le journalisme togolais aime trop bouche à bouche. Je suis au Togo, précisément à cacaveli mais je n'ai pas reçù l'info. Soyez prudent et ne vous laissez pas manipulé.

    RépondreSupprimer
  23. Petits togolais!j'ai de la peine pour vous.on croirait que vous êtes bêtes.on vous fait savoir que la photo est juste une illustration et vous continuer tjours à raisonner comme des macaques.Pitié togolais.

    RépondreSupprimer
  24. Voici, selon moi, la véritable histoire, je veux dire les faits réels, relatés par un enseignant dudit collège. Prière aux journalistes d'être professionnels!

    [11/8, 06:25] ‪(numéro effacé)‬: Je suis enseignant dans cette école tel que les faits sont relatés ici est archi faux
    [11/8, 06:26] ‪(numéro effacé)‬: Oui c'est bien vrai qu'un élève est décédé au CEG Cacavéli ce lundi.La victime en question marchait sur les bancs et arrivé au niveau d'une de ses camarades,cette dernière a refusé qu'il marche sur son banc c'est de là qu'il a donné un coup sur la bouche de sa camarade alors cette dernière est allée se plaindre à la surveillance .C'est ainsi que le surveillant l'appelle et l'a amené vers une souche d'arbre arrivés là le DIRECTEUR a appelé le surveillant donc le surv lui a demandé de l'attendre.la victime s'assied sur la souche et est tombée toute seule aux yeux des revendeuses on a tout fait pour le récupérer mais hélas !!!Sinon ce que les réseaux publient est archi faux je vous relate ces faits en tant qu'enseignant dans l'établissement et témoin oculaire.

    RépondreSupprimer
  25. Au lieu de rester ici et donner vos points de vu faites plutôt un tour au CEG cacaveli pour s'assurer de l'effectivité de l'événement Merci

    RépondreSupprimer
  26. Avant de condamner la journaliste, présentes nous ce qui est mieux ou meilleur.paix l'âme de la victime

    RépondreSupprimer
  27. Depuis quand un surveillant puni un élève sérieux? Apprenons plutôt à nos enfants à rester sages et il n'y aurait pas affaire de surveillant fous. Si non ils sont là pour assurer l'ordre et la discipline dans nos établissements scolaires. Il peut arriver ces genres d'accident et c'est déplorable.

    RépondreSupprimer
  28. Depuis quand un surveillant puni un élève sérieux? Apprenons plutôt à nos enfants à rester sages et il n'y aurait pas affaire de surveillant fous. Les surveillants sont là pour assurer l'ordre et la discipline dans nos établissements scolaires. Ces genres d'accidents peuvent arriver et c'est quand même déplorable .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc c'est parce que l'enfant n'est pas sérieux en classe que le surveillant a le droit de lui infliger des punitions barbares?? Essayons de nous mettre à la place des autres quelques fois c'est important.. Je sais pas si moi qui me goure mais j'ai envie de comprendre alors dis moi ces genres de punitions(sarcler des herbes, couper des troncs d'arbres, ....) sont ils recommandés dans le code de déontologie de l'enseignant???
      Ces types d'enseignants ou de surveillants existent dans presque tout les écoles; ils se croient important en affligent ces genres de tortures aux enfants, et ils sont fiers d'attiser la peur chez les enfants..
      #RIP
      #Mes-condoléances-à-sa-famille

      Supprimer