UN VOLEUR DE MOTO BRULE VIF A AVENOU



Un voleur a été brûlé vif la nuit dernière dans le quartier Avénou, non loin de l’Ecole Descartes. 

Les difficultés de la vie à Lomé fait qu’à la tombée de la nuit la plupart de  ceux qui ont une moto se transforment en conducteur de taxi-moto pour joindre les deux bouts. Tel est le cas de cet homme en uniforme qui, une fois la tenue militaire enlevée entre dans la circulation comme on le dit ici. La nuit dernière, il est tombé sur un groupe de malfrats. Mais la chance n’était pas de leur côté. Un a laissé sa vie.

Selon les témoignages recueillis sur place, l’homme en uniforme probablement un militaire avait un remorqué un monsieur. Celui-ci la conduit au quartier résidentiel d’Avénou où résident les nantis. Ce quartier est réputé pour les conducteurs de taxi moto comme un lieu dangereux car une fois la nuit tombée, les habitants du quartier ne sortent pas même quand ils entendent un cri de détresse.  C’est donc ce parage que le voleur déguisé en client le conducteur occasionnel de taxi-moto. Suivi par trois autres complices à bord de deux motos, une fois arrivé sur le lieu, la personne remorquée a demandé à descendre et il a tendu in billet au conducteur. Au moment où ce dernier lui cherchait la monnaie, il sort un couteau et lui montre en lui intimant l’ordre d’abandonner la moto.  Le militaire qui n’a pas voulu se faire débarrasser aussi facilement sa moto opposa une résistance. 

Un combat acharné se déroulera entre lui et les quatre voleurs. Poignardé, il a reçu a maitrisé l’un parmi eux. Pendant que les trois aussi ont réussi à s’enfuir avec sa moto, le militaire a terrassé le dernier.

Sachant qu’il n’a plus sa moto, il a fait justice lui-même. Avec l’aide de quelques conducteurs de taxi-moto, il a mis le feu à l’infortuné voleur.
On ne le dira assez. Quelque soit la raison, la vindicte populaire doit être prohibée. Nul ne peut se faire justice.

                                            So/01/11/18

                                         Clarisse AFANOU

                                        E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires