LEGISLATIVES 2018 : LES SATISFACTIONS DU MINISTRE BOUKPESSI



                                    Le ministre BOUKPESSI visitant un bureau de vote


L’opposition, la Coalition des 14 partis de l’opposition, s’entend a non seulement appelé ses militants à boycotter ces élections mais encore à l’empêcher. Cet appel a été réaffirmé à la veille du scrutin. De ce fait, les risques d’affrontement et de violences planent sur le scrutin. C’est dire que l’un des défis de ce scrutin est sur le plan sécuritaire. Dans ces conditions, réussir à organiser le scrutin sans incident majeur c’est un signe de satisfaction. C’est ce qu’a exprimé le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Payadowa BOUKPESSI qui, dès la fermeture des bureaux de vote est descendu sur le terrain pour constater  le bon déroulement de l’opération.

Il n’a pas manqué d’exprimé sa satisfaction. « Je suis satisfait. Avec tout ce qu’on a attendu, voir le peuple se déplacer, s’exprimer, voir la journée se terminer tranquillement, nous rendons grâce à Dieu. C’est Dieu qui est à la commande de tout. Nous lui disons merci, c’est tous les Togolais qui disent merci au Seigneur parce que vraiment il a mis sa main sur le Togo », a déclaré à notre reporter le ministre.

Toutefois, relativise-t-il, il y a eu « un incident sérieux » à Kpalimé. Dans cette localité, des individus  se sont introduits dans deux bureaux de vote  et ont cassé les urnes. Puisque l’incident s’est produit très tôt le matin, la CENI a eu le temps de recomposer les kits qu’il faut et le vote s’est poursuivit normalement dans ces bureaux de vote. « C’est regrettable mais heureusement on a pu corriger », regrette le ministre.

En outre, a déclaré BOUKPESSI tout heureux, « c’est un grand jour, c’est le jour du peuple togolais puisque c’est le jour où le peuple s’exprime donc je suis heureux de pouvoir voir les togolais aller aux urnes faire leur choix ».
S’agissant du nombre élevé de bulletin nul, le ministre estime que c’est une forme d’expression.

Le ministère de l’administration territoriale est l’une cheville ouvrière de l’organisation de ce scrutin.

Po/08/12/18



 Francine DZIDULA



scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires