Togo : Voici la configuration de la prochaine assemblée nationale





On connait la configuration de la prochaine législature au Togo. Les résultats des élections législatives qui se sont déroulées jeudi dernier au Togo ont été publiés ce dimanche par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le professeur Kodjona Kadaga sur la télévision nationale.


Durant plus de 30minutes, le président de l’institution en charge de l’organisation et de la supervision des consultations électorales et référendaires a publié les résultats. Ainsi à l’issue de ces résultats, UNIR, le parti présidentiel, est le grand gagnant de ces élections. Elle en sort avec 59 sièges  des 91 sièges. Le parti présidentiel est suivi par son allié au gouvernement, UFC, qui comme en 2007, devient la deuxième force du pays avec 6 sièges. C’est mieux que lors de la dernière législature au cours de laquelle le parti de Gilchrist OLYMPIO est sorti laminer avec 3 sièges.  Le NET, le parti de l’ancien militaire Gerry Ta’ama arrive en troisième position avec 3 sièges. C’est le même nombre de sièges qu’a également le MPDD d’Agbeyomé KODJO. Ensuite le PDP et le MRC se partagent chacun un siège.


La surprise de ces élections est venue des listes présentées par les indépendants qui ont raflé 18 sièges. Dans certaines circonscriptions ces listes indépendantes ont raflé tous les sièges mis en jeu. C'est le cas  du CRAD qui remporte les 3 sièges. L’autre surprise est l’élection  d’Abass Kaboua, le patron du MRC, qui découvrira le débat parlementaire.


Dans le Tchaoudjo, préfecture dont est originaire Tikpi ATCHADAM qui a initié le mouvement de contestation du régime,  UNIR a remporté les trois élus de la circonscription. Même chose pour la circonscription de la Kozah, considérée comme fief du parti au pouvoir.


Cette élection aussi consacre le retour à l’hémicycle de l’ancien Premier ministre Agbeyomé KODJO qui a réussi à sauvé un siège dans le Yoto.

L’actuel Premier ministre Selom Klassou a été élu dans son Haho natal. Dans la Kozah, les ministres Legzim-Balouki, Komi Tchakpele et Tchitchao Tchalim sont élus.


Dans les Lacs-Bas Mono, le ministre André Johnson est également élu.

Meimounatou Ibrahim et Anaté Kouméalo sont élues dans le Grand Lomé.


Du côté des indépendants, Pacôme Adjrouvi qui travaille à la présidence et qui s’est présenté sur une liste indépendante dans l’Avé est élu. Plusieurs autres listes indépendantes soutenues par le pouvoir sont élues. C’est le cas de la liste Bâtir qui dans le Grand Lomé décroche deux sièges. Dans le Yoto, la liste Duanenyo de Jacqueline AKA décroche deux sièges. 


Le premier enseignement qu’on peut tirer de ces élections est que malgré l’absence de la grande Coalition de la scène politique togolaise, la C14, les partis comme celui de Francis EKON, la CPP ou le PDR n’ont pas réussi à faire élire un député.


Notons que c’est résultats seront transmis à la Cour constitutionnelle qui a 8 jours pour proclamer les résultats définitifs.



Po/08/12/18







 Francine DZIDULA

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires