DEMISSION DE RICARDO AGOUZOU DU PNP


                                                             

                                                        Aklesso Ricardo AGOUZOU, ex membre du PNP


Il est très connu dans les milieux associatifs et politiques à Kara. Il est le responsable du Mouvement « Flambeau du peuple », et point focal du Front citoyen Togo débout (FCTD) dans la région de la Kara. Il est surtout président préfectoral du Parti nationaliste panafricain (PNP), le parti de Tikpi Salifou ATCHADAM. Ricardo Aklesso AGOUZOU vient de rendre son tablier à la tête du PNP Kara.


Dans un courrier adressé au président du parti, AGOUZOU fait état des humiliations, des diffamations et même des histoires montées de toute pièce contre sa personne ceci depuis plus de trois mois, ce qui justifie sa démission du parti.

« Monsieur le Président, la construction d’une Nation démocratique passe par le respect des textes, de la dignité et des droits des militants, puis l’acceptation du débat contradictoire. Ces principes  s’imposent à tout leader d’un parti politique à la conquête du pouvoir. Et quand tout ceci manque à un parti, cela m’oblique à me retirer avant qu’il ne soit tard », écrit le désormais ex président fédéral PNP Kara.


Il déplore aussi que durant ce temps, il n’a jamais réussi à entrer en contact avec le président du parti. Les lettres qu’il lui a adressées sont sans suite. 


Vous êtes, malheureusement, entourés par des calomniateurs, des jaloux et des destructeurs de la jeunesse qui sont prêts pour tout, poursuit-il. 


Pour AGOUZOU son combat ne se résume pas à la chute du régime dictatorial mais à contribuer à l’installation d’un régime démocratique basé sur le respect des droits humains et dépourvu des injustices et de l’arbitraire. Par conséquent, il considère tout ce qui arrive « comme un plan de Dieu et ma démission est plus que nécessaire », écrit-il.


« Je me sens trahi, humilié, vilipendé et combattu dans mon propre camp tout en rappelant que je vis loin de ma famille comme vous dans cette lutte », conclut AGOZOU dans sa lettre adressée à Tikpi. 


 Le PNP, le parti de Tikpi ATCHADAM. Natif du centre du pays, il est celui qui a donné le sang nouveau à la contestation du régime cinquantenaire qui régente le Togo. Son action est considérée comme une trahison par les caciques du régime qui n’hésitent à traquer les militants de son parti à Kara, considérée comme chasse gardée du parti au pouvoir.


Cette démission du président préfectoral sera un coup dur à ce parti à quelques mois de la présidentielle de 2020. AGOUZOU fait un travail de sape dans la région pour l’implantation du parti au cheval dans la région.



Po/11/01/19








  Francine DZIDULA





  scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires