TCHATIKPI OURO-DZIKPA : « AUJOURD’HUI, NOUS SOMMES VENUS POUR PRENDRE LE RENDEZ-VOUS DU JOUR OU NOUS ALLONS COUPER LA TETE DU SERPENT »



Même si la manifestation de ce samedi annoncée par l’opposition togolaise comme grandiose a fait pschitt du point de vue de la mobilisation, il y a un orateur qui a retenu l’attention des militants et sympathisants de la Coalition des 14 partis de l’opposition qui ont bravé la peur en se rendant à cette marche. Le conseiller de Tikpi Salifou ATCHADAM, Tchitikpi  OURO-DJIKPA a galvanisé son auditoire par des anecdotes dont lui seul a le secret.


Tout d’abord, il a rendu un vibrant hommage au quartier de Bè, le quartier qui accueille depuis quelques mois les manifestations de l’opposition quand le pouvoir a décidé de les confiner dans un coin de la ville. 


« Je voudrai que nous rendions hommage au peuple Bè. L’histoire a démontré que la population du quartier de Bè a beaucoup donné dans ce combat », a-t-il entamé. 


Poursuivant, le responsable du PNP a déclaré que depuis le 20 décembre 2018, tout le peuple togolais et sa diaspora épris de paix et de liberté ont tué « le serpent togolais » qui empoisonne la vie de tous les Togolais. Et comme le dit un adage populaire : «  lorsqu’on tue le serpent, on lui coupe la tête. Aujourd’hui, nous sommes venus pour prendre le rendez-vous du jour où nous allons couper la tête du serpent », a-t-il indiqué. 


La prochaine fois, lorsque tous les fils de tous les quartiers seront au rendez-vous pour couper la tête du serpent  avec le « couteau politique et pacifique », le quartier de Bè va demander : « Remettez-moi le couteau et je vais couper la tête du serpent à votre place », a encore souligné OURO-DJIKPA sous un tonnerre d’applaudissement. 


Pour ce faire, il a convié tout le peuple togolais à être au rendez-vous lorsque la Coalition va donner la date. « Ça ne sera pas deux dates, une seule date pour parachever le combat », a annoncé le conseiller de TIKPI.



Po/17/01/19





Francine DZIDULA





scoopinfotg@gmail.com


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires