SELOM KLASSOU : PARTIR POUR UN RECORD ?


                     Selom Komi KLASSOU, Premier ministre


Institué au lendemain de la Conférence nationale souveraine, le Togo est à son 12ème Premier ministre. Nommé à la Primature le 8 septembre 2008, Gilbert Fossoun HOUNGBO a quitté son poste de Premier ministre le 11 juillet 2012 soit 3 ans 10 mois. Il détient le record de longévité à ce poste.


A l’inverse, nommé au lendemain des législatives qui ont suivi l’Accord politique global (APG), Komla MALLY avec 9 mois passé à la Cité OUA  détient le plus bref passage à la Primature. Il est en dessous de la durée moyenne de mandat de l’ensemble des Premiers ministres de la IVème République qui est sensiblement égale à deux ans soit 1,9 mois.


Reconduit à son poste le 24 janvier dernier, Komi Sélom KLASSOU qui totalise déjà plus de 3 ans 7 mois au poste, est à trois mois du record détenu par HOUNGBO.


S’il est à quelques mois du record, KLASSOU ne figure pas parmi les Premiers ministres qui ont laissé leur nom à la postérité comme des travailleurs. Dans cette catégorie le trio en  tête est constitué HOUNGBO, Agbeyomé KODJO et Edem KODJO. Ce dernier est d’ailleurs le seul à occuper la fonction à deux reprises sous deux présidents différents.


Si certains sont classés comme des bâtisseurs, d’autres l’histoire retiendra comme ceux qui ont dilapidé les fonds de la nation. Dans ce lot, on citera Eugène Koffi ADOBOLI. Nommé par le Président Eyadema au moment où le pays était sous sanction de la communauté internationale pour relancer l’économie, le technocrate venu des institutions de Breton Wood trouvera le moyen de détourner plus de 800 millions de nos francs. Il sera condamné avec deux de ses ministres à huit ans de réclusion criminelle.   


Les avocats Joseph Kokou KOFFIGOH, après la Conférence nationale et Yawovi AGBOYIBO, après l’APG peuvent être considérés comme des premiers ministres de transition. De ce fait, ils avaient une mission bien définie. 


De Koffi SAMA à la Primature on retiendra seulement que c’est sous son passage qu’a eu lieu la « catastrophe nationale ».


Sur les 12 personnalités qui se sont succédé au poste de Premier ministre, 7 viennent du parti au pouvoir (RPT-UNIR) et 4 de l’opposition (CFN, UTD, CPP, CAR) et HOUNGBO qui n’était pas politiquement coloré. Le pouvoir a donc totalisé 19 ans à la Primature contre 6 ans 4 mois à l’opposition.


Si le pouvoir a totalisé plus de temps à la primature, le rendement et l’efficacité du travail n’expriment par cette longueur. Les Premiers ministres issus de cette sensibilité se démarquent par les discours, l’ouverture des séminaires et « sur instruction », finalement ils sont peu présents dans l’action.



TABLEAU RECAPITULATIF DU PASSAGE DES PREMIERS MINISTRE DE LA IVème REPUBLIQUE




Premiers ministres
Date de nomination
Fin du mandat
Parti

Durée du mandat
Joseph Kokou KOFFIGOH
27 Août 1991
23 Avril 1994
CFN
2ans 8mois
Edem KODJO
23Avril 1994   

20 Août 1996     
UTD
1an 4mois
Kwassi KLUTSE 
20 Août 1996  
21 Mai 1999 
RPT
2 ans 9 mois
Eugène Koffi ADOBOLI
21 mai 1999    

31 Août 2000  
RPT
1 an 3mois
Agbéyomé KODJO 
31Août 2000    

29 juin 2002      
RPT
1 an 9 mois
Koffi SAMA         
29 juin 2002        

9 juin 2005   
RPT
3 ans
Edem KODJO   
9 juin 2005            

20 Sept. 2006  
CPP
1 an 3 mois
Yawovi AGBOYIBO 
20 sept.  2006     

6 déc. 2007
CAR
1 an3 mois
Komla MALLY     
6 Déc. 2007      

8 sept. 2008
RPT
9 mois
Gilbert HOUNGBO  
8 sept. 2008    
11 juil. 2012 

3ans10 mois
Arthème AHOOMEY-ZUNU  
19juil.  2012  

10 Juin 2015 
UNIR
2ans 11mois
Selom KLASSOU       
10 juin 2015

à ce jour
UNIR
3 ans 7 mois



Po/22/01/19





Francine DZIDULA





scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires