AFFAIRE DU RIZ BIRMAN : « S’ILS ESTIMENT QUE LE RIZ EST BON POUR EUX, ILS PEUVENT LE DEBARQUER », DECLARE LE MINISTRE GUINEEN




Après avoir interditdans un premier temps l’accostage du navire OCEANPRINCESS à bord duquel se trouve une cargaison de riz en provenance des pays asiatiques et déclaré impropre à la consommation par la Guinée tout porte à croire que les autorités togolaises veulent revenir sur cette mesure. C’est dans cette logique qu’il faut comprendre le test de la marchandise fait au niveau de l’Institut national d’hygiène (INH) et qui révélerait que les produits analysés sont propres à la consommation humaine et l’alimentation animale,   une  nouvelle charge est venue du ministre du Commerce de la Guinée. Dans un entretien accordé à BBC, la radio britannique, M. Boubacar BARRY n’a pas mâché ses mots.

« Ce riz est impropre à la consommation … ils sont libres également de contrôler s’ils estiment que le riz est bon pour eux, ils peuvent le débarquer », telle est la réponse que le ministre guinéen a adressé aux autorités togolaises lorsqu’il a été saisi par Lomé sur la qualité du riz.  Pour le ministre la Guinée n’acceptera pas ce riz impropre à la consommation sur son territoire. 

A en croire BARRY, le riz birman présente deux anomalies. Le premier est lié au non respect de la quantité du sac qui est en dessous la norme. Et le second est que ce riz est moisi.

Même si ce riz n’est pas débarqué à Lomé, vu que le navire est toujours en rade au niveau de la cote togolaise et qu’une analyse conclue à la qualité d’hygiène et de sécuritésanitaire satisfaisante de ce riz, l’inquiétude demeure au niveau des consommateurs. Ils entendent faire tout boit pour que ce riz ne soit pas débarqué.

Notons que c’est depuis bientôt deux mois que ce navire est dans les eaux ouest africaines cherchant un port d’attache pour débarquer sa contenance. Environ 22 000 tonnes de riz birman sont à bord du navire.

So/01/02/19

Clarisse AFANOU

scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires