FAURE CONTINUE D’INAUGURER LES MARCHES ALORS QUE MACKY A TRANSFORME SON PAYS


                                       Faure GNASSINGBE inaugurant une centrale solaire au nord


Quand le président sénégalais Macky SALL arrivait au pouvoir en 2012 à la faveur de la seconde alternance politique  au Sénégal, Faure GNASSINGBE bouclait déjà un  « septennat » à la tête du Togo. A la fin de son premier septennat, Macky SALL a complètement changé le visage de son pays et particulièrement de Dakar au point où ceux qui ont connu le pays avant son arrivée au pouvoir et n’arrivent plus à le reconnaitre après car les transformations sont impressionnantes. De gigantesques travaux ont été entrepris à  Dakar au point où les visiteurs  se perdent dans la ville. Macky SALL ne s’est pas seulement contenté de construire des infrastructures, il a aussi amélioré le niveau de vie du peuple sénégalais en sept ans. Des réalisations qui suscitent l’intérêt et la confiance des bailleurs de fonds du pays de la Teranga. Quand le Togo peine à financer son Plan national de développement (PND), le Plan Sénégal émergent (PSE) lancé par le président Macky SALL a reçu trois fois de fonds qu’il sollicitait sur le marché international.



Macky SALL a donné la preuve qu’on peut  faire un mandat et impacter positivement la vie de ces concitoyens. Alors qu’il n’a fait qu’un mandat au pouvoir, il n’y a pas match en termes de réalisations faites par Macky SALL et celles réalisées par Faure GNASSINGBE en 14 ans.  



Alors que les réalisations parlent en faveur de Macky SALL, le N°1 togolais qui entre-temps était enfermé dans sa tour d’ivoire, a subitement  découvert le terrain  grâce au soulèvement populaire du 19 août 2017. C’est ainsi que depuis cette date, à coup de sur-médiatisation, il sillonne les hameaux et campagnes du pays inaugurant ici marchés, là une fontaine publique, de l’autre côté posant la première pierre d’une école et ailleurs inaugurant une centrale solaire, choses qui, sous d’autres cieux, sont réservés aux petits commis de la République.



Ailleurs, sans bruits ni trompette, les dirigeants qui savent qu'ils sont élus par le peuple et qu’ils doivent défendre leur bilan en fin de mandat œuvrent pour le bonheur de leur peuple tout le contraire de chez nous.  



Jugez-en vous-mêmes par ces quelques actions de Macky SALL en 7 ans, et comparez-les avec celles réalisées par Faure GNASSINGBE en 14 ans de règne.



Sur le plan éducatif



En sept ans, Macky SALL a construit une deuxième université à Dakar et d´autres universités dans les régions de Thiés, Kaolack, Fatick, Ziguinchor et a rénové l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec des pavillons bâtis, construit des universités privées au profit des bacheliers non orientés. Il a aussi construit des centres de formation professionnelle.

Pendant ce temps, Faure GNASSINGBE qui a fait le double du mandat de Macky SALL n’a construit aucune université au Togo au cours des 14 ans au pouvoir. Les deux universités qui existent avant sa prise de pouvoir sont les seules qui existent toujours même si l’Université de Lomé est pleine rénovation. Par ailleurs, plus de 302 milliards FCFA sont en train d’être investis au Sénégal pour le financement du Programme de développement stratégique de l’enseignement. Un montant qui fera baver plus d’un ici.



Sur le plan sanitaire 



Plusieurs gratuités sont à mettre à l’actif du président SALL sur le plan sanitaire notamment la gratuité des soins pour les enfants de 0 à 5 ans et les personnes âgées ; la gratuité de l´hémodialyse et de la césarienne ; la gratuité des antirétroviraux. Un traitement du cancer grâce à la construction de nouveaux centres de traitement.



La gratuité de l´hémodialyse se poursuit avec une inscription d´un montant de 3,3 milliards de FCFA. De même, 76 générateurs d´hémodialyse ont été acquis et installés dans les hôpitaux de Kaolack, Touba, Ziguinchor et Grand Yoff (Dakar). L’acquisition de scanners destinés aux hôpitaux de Grand Yoff, Saint-Louis, Kaolack, Tamba, Touba, Ourossogui et Kolda ;
l’acquisition de plusieurs ambulances distribuées dans les hôpitaux du pays ;
l’équipement des blocs opératoires des centres de santé de Khombole, Dahra et Darou Mousty ;  démarrage des activités de l´hôpital d´enfants de Diamniadio.   



Pendant ce  temps au Togo, le seul hôpital de référence ne dispose pas de scanner, ni d’ambulance digne de ce nom ce qui a obligé en début d’année dernière pour une fois dans l’histoire du monde le corps hospitalier à faire grève de plusieurs jours non pas pour réclamer une augmentation de salaire mais un plateau technique conséquent. Et depuis lors rien n’a changé. Si ce n’est la solution trouvée la contractualisation. Mais les problèmes demeurent, …



Sur le volet social



Depuis son arrivée au pouvoir Macky SALL a déjà construit plus de 2800 logements et octroyés à des sinistrés dans des conditions de transparence remarquables ; 40.000 logements sociaux qui seront réalisés à long terme à Diamniadio. 
                                  la maquette des logements sociaux de Diamniadio




Bien avant l’arrivée de Macky SALL au pouvoir, Faure GNASSINGBE depuis 2005, a promis 5000 logements sociaux à la population. Il a déjà fait deux mandats sans que ces logements ne soient  sortis sous terre. Finalement, le lycée Adidogomé a été choisi pour ces logements mais avec le prix fixé pour les acquérir à la fin des travaux on se demande si c’est un logement social ou un logement pour la classe aisée. Tout porte à croire que le domaine public a été cédé pour un projet qui est tout sauf social. Une pure supercherie.



 Par ailleurs, toujours dans le volet social, au Sénégal des politiques novatrices de protection sociale sont financées par une forte réduction du train de vie de l´Etat ; une couverture maladie universelle et une bourse de sécurité familiale sur le modèle des pays émergents  et une  politique sociale englobant un budget de 120 milliards de francs CFA sont disponibles depuis 2015. Pour la promotion des personnes en situation d’handicap, une  carte d’égalité des chances pour les citoyens en situation de handicap est instaurée.



La pension de retraite a été revalorisée de 10%; l´impôt sur le revenu des Sénégalais a été allégé et le pouvoir d´achat des Sénégalais s’est accru avec l’injection de  29 milliards pour l´Etat sénégalais.



En outre, 8 milliards FCFA ont été mobilisés pour soutenir la réduction des prix des denrées ; une politique de réduction des loyers a été également initiée.



En ce qui concerne la création d´emplois, au cours de son mandat, Macky SALL,  a recruté plus de 8000 agents dans la Fonction publique. C’est plus que ce que Faure GNASSINGBE a recruté en 14 ans de pouvoir.



Plan agricole



Si l’agriculture occupe une place très importante dans le développement des deux pays, elle ne bénéficie pas des mêmes interventions de l’Etat. Si au Togo, en ce 21ème siècle, le gouvernement distribue toujours les houes et les dabas aux agriculteurs pour développer le secteur, au Sénégal plus de 1000 tracteurs ont été commandés des Pays-Bas au profit des paysans. Des crédits d´un montant de 27,3 milliards FCFA ont été inscrits dans la Loi de Finances de 2012 destinés à payer partiellement les arriérés des campagnes antérieures ; 29 milliards FCFA ont été mobilisés pour l´appui en vivres au monde rural ; 34,2 milliards francs CFA ont été octroyés pour la subvention des intrants agricoles de la campagne agricole pour l´année 2012-2013 ; plus de 48.000 tonnes de semences ont été mis en place dont plus de 7300 pour les cultures vivrières et le reste pour l´arachide.   


Projet d’infrastructure



C’est dans ce domaine que les actions du président SALL sont plus visibles. Enumérer toutes les réalisations du président dans ce domaine ne pourra pas tenir dans les colonnes de cet article. Nous nous réservons seulement de citer seulement quelques unes.




                                         Quelques infrastructures construites par SALL

Il s’agit notamment du pont de la Gambie et Postes de contrôle juxtaposés ; l’autoroute « Ilaa » Touba ; l’autoroute Diamniadio-Blaise Diagne ; l’aéroport International Blaise Diagne ; l’échangeur de l´Emergence á Dakar ; la Cité de l´Emergence avec ses 17 tours en centre-ville de Dakar ; le train Express régional Aéroport Blaise Diagne-Gare ferroviaire de Dakar ; le tramway Blaise Diagne-Dakar ; le projet de Bus rapide sur voies réservés entre Guediawaye et Dakar-centre.

A part notre aéroport international, aucune infrastructure togolaise réalisée en 14 ans de règne de Faure n’est digne d’être  comparée aux réalisations faites par Macky SALL.



C’est fort de toutes ces choses que nous pensons que le Togo tout comme les autres pays de la sous région a besoin d’une alternance pour insuffler du sang nouveau à notre pays. Le dire c’est par amour du pays car ce régime en 50 ans de pouvoir est bloqué, ce n’est pas de leur faute, ils peuvent avoir toute la bonne volonté du monde, ils ne pourront plus rien proposés aux Togolais. L’alternance est quelque chose de naturel que le Créateur de l’Humanité a institué pour la pérennité de ses œuvres.  

Ne pas le comprendre c’est être d’accord avec l’assertion  « notre pays reculera 50 ans en arrière ».





Po/10/02/19











Francine DZIDULA







 scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires