JEAN PIERRE FABRE IRA JUSQU’AU BOUT



La possibilité de voir le journaliste Firmin TEKO AGBO dans le box des accusés dans un procès l’opposant à  Jean-Pierre FABRE, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) n’est pas écartée. Une médiation entamée par le Conseil national des patrons de presse (CONAPP) n’a pas obtenu le résultat escompté car l’ancien chef de file de l’opposition compte aller jusqu’au bout de cette procédure pour faire éclater la vérité.



Après deux reports successifs du procès dont le dernier en date d’hier, TEKO AGBO a sollicité une médiation du CONAPP. C’est ainsi qu’une délégation de ce Conseil a rencontré ce 26 février  le natif de Kodjoviakopé en vue d’un règlement à l’amiable de l’affaire et du retrait de la plainte. Hier le procès a été reporté sur le 03 avril prochain.


Le président national de l’ANC a salué la démarche du CONAPP mais a manifesté sa volonté d’aller jusqu’au bout en laissant la justice trancher sur ce qu’il considère comme une énième diffamation à l’encontre de sa personne. Malgré tout, le CONAPP espère qu’une suite favorable sera donnée à sa démarche.


Pour rappel, dans le courant du mois de septembre, M. Firmin TEKO-AGBO, invité  sur la radio METROPOLYS a énoncé des informations selon lesquelles Jean-Pierre FABRE a supplié le président de la République Faure GNASSINGBE pour qu’il intervienne auprès du président de la BOAD afin que sa fille soit  recrutée à la BOAD. Une déclaration qui selon FABRE, l’intéressé serait en peine de prouver est un pur mensonge.



Md/02/02/19





Clarisse AFANOU





Enregistrer un commentaire

0 Commentaires