LE PROFESSEUR KAKO NUBUKPO A LE VENT EN POUPE AUPRES DE LA JEUNESSE AFRICAINE



Il est devenu en l’espace de quelques mois l’icône de la lutte contre le Franc CFA. Sollicité par les médias du monde entier pour parler de cette monnaie africaine, la cote de popularité de l’ancien ministre togolais de la Prospective, Kako NUBUKPO, ne cesse de monter dans l’opinion africaine.

Face intellectuelle ou face visible de cette lutte que mène la jeune génération africaine née après  les années 60 pour l’indépendance monétaire des pays d’Afrique francophone, l’ancien fonctionnaire de la BCEAO a réussi à donner une dimension panafricaine à ce combat contre le F CFA voire contre la Françafrique. Et c’est justement parce qu’il incarne ce combat qu’il a été élu comme Coordonateur des Etats généraux contre le Franc CFA qui se sont tenus à Bamako au Mali.

Si pour son engagement pour l’abandon du franc CFA, l’économiste togolais est plus connu sur la scène internationale que dans son propre  pays, ces derniers temps, au plan national la société civile surtout la jeunesse togolaise s’organise pour soutenir NUBUKPO. Conscients que cette lutte qu’il mène l’expose à des dangers venant de ceux qui sont pour le statu quo, et qui sont prêts à tout et qui par le passé, n’ont pas hésité à assassiner les porteurs des aspirations du peuple africain à l’instar de Sylvanus OLYMPIO, Patrice LUMUMBA…les soutiens de l’ancien ministre mettent en garde la France et ses valets contre toute tentative visant à lui ôter la vie.

Parallèlement, sur les réseaux sociaux on  s’organise également. C’est ainsi qu’à quelques heures de la marche contre le F CFA prévue ce samedi au Togo, des groupes watsapp dénommés « Les amis Kako NUBUKPO » ont été crées. En moins de 24h, le premier groupe crée a été débordé de demande d’ajouts que les initiateurs en sont arrivés à en créer 3 en 24h. Tellement ce combat n’est plus le combat de NUBUKPO et quelques activistes africains mais toute la jeunesse africaine se retrouve dedans.

So/04/02/19







 Francine DZIDULA







 scoopinfotg@gmail.com



Enregistrer un commentaire

0 Commentaires