PRODUITS PERIMES VENDUS SUR LE MARCHE : LA LCT INTERPELLE LES MINISTRES CONCERNES




C’est une pratique qui a cour au Togo surtout pendant les périodes de fin d’année. Des produits périmés ou frelatés sont déversés sur le marché sous le vocable de « liquidation ». Des vendeurs les étalent à même le sol ou déambulent tout au long des rues. Pire, on retrouve ces produits dans les rayons des super marchés. Le phénomène prend de l’ampleur aussi bien aussi bien à Lomé qu’à l’intérieur du pays et semble bénéficier du silence des services chargés de la répression pour faute de moyens appropriés.

Cette pratique qui est un secret de polichinelle pour les consommateurs togolais a été corroborée par la parution N° 573 du jeudi 07 février 2019 de l’hebdomadaire Flambeau des Démocrates qui dans sa parution a révélé  que des liqueurs et des spiritueux périmés sont vendus dans  le supermarché Champion.

Sautant sur l’occasion, la Ligue togolaise des consommateurs (LCT) vient d’adresser une lettre ouverte aux ministres de la Santé et de la protection sociale et du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la Promotion de la consommation locale.

Dans ce courrier, l’association de défense des consommateur interpelle les ministres en charge de la question à instruire leurs services compétents pour que des contrôles inopinées réguliers soient effectués sur les marchés afin que les contrevenants soient punis selon la loi. Elle les invite à se pencher prioritairement sur les cas des supermarchés et plus particulièrement de celui du supermarché le Champion.

Pour la Ligue, cette pratique n’est plus à démontrer. Elle est en mesure d’affirmer que c’est une habitude pour nombre de tenants des boutiques et établissements commerciaux. Ceci pour avoir constaté elle-même dans ses décentes sur le terrain de cas pareilles. Volontairement, ils laissent trainés dans leurs rayons des produits hors d’usage qu’ils écoulent nonobstant la vigilance des clients et mettant ainsi en péril la santé de la population.

So/04/02/19



Clarisse AFANOU



scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires