ENCORE UN BRAQUAGE A LOME : DES CENTAINES DE MILLIONS EMPORTES, SELON LES TEMOINS

                                                                    les curieux  sur la  scène du braquage


Il ne se passe pas de semaines ces derniers temps au Togo sans qu’on ne signale un braquage. Le grand marché de Lomé, n’est plus le seul repaire de ces brigands. Certainement découragés par les mesures d’interdiction de circulation des engins à deux roues au centre du grand marché, les braqueurs opèrent de plus en plus dans les périphéries de la ville de Lomé et à l’intérieur du pays. Alors que nous signalons déjà la semaine dernière un braquage à Tokoin-Doumasséssé, ce matin c’est dans le quartier Amoutiévé que les braqueurs ont jeté leur dévolu.


En plein jour, ce matin, un commerçant qui venait de faire ses opérations à la banque Ecobank du grand marché et qui certainement se rendait à l’aéroport pour un voyage d’affaire a été immobilisé dans le secteur Amoutiévé par deux hommes à bord d’une moto sous la menace d’une arme. Sans être inquiétés le moindre du monde, dans un zone pourtant très militarisée, les braqueurs ont réussi à retirer à l’occupant de la voiture, la somme de 400 millions de Francs, selon les témoins,  avant de se volatiliser dans la nature. Notons tout de même qu’aucune perte en vies humaines n’est à déplorer.


C’est toujours le même mode opératoire qu’utilisent les braqueurs. Etre à deux sur une moto et immobiliser leur victimes sous la menace d’une arme, au cas où vous refuser d’obtempérer ils n’hésitent pas à faire usage de leurs armes.


Cette recrudescence des actes du grand banditisme laisse perplexe les Togolais qui ne savent pas à quel sain se vouer puisque depuis lors, les autorités sécuritaires n’ont réussi à mettre la main sur un des braqueurs et les enquêtes toujours promises n’ont jamais abouti. On ne se rappelle qu’en septembre 2014, les commerçants nigériens qui  se rendaient à Dubaï pour des affaires ont été braqués dans la zone de l’aéroport avec des centaines de millions voire milliards emportés et depuis lors l’enquête promis n’ont rien donné.



So/01/03/19









    Clarisse AFANOU







 



 scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires