DECHU DE LA TETE DU PARTI « LES DEMOCRATES », HABIA NICODEME DENONCE UNE CABALE




Alors qu’il est à l’hôpital pour des soins à la suite de sa grève de la faim, le président du parti politique « Les Démocrates », Nicodème Ayao HABIA,  vient d’être déchu de son titre de président du parti par un groupe de frondeurs dit « les initiateurs » du parti crée en décembre 2015 après qu’il ait pris ses distances de son ancien parti l’UFC.


« Vous êtes déchu de votre titre de Président national du parti et des prérogatives qui y sont liées avec interdiction de toute déclaration publique au nom du parti politique « Les Démocrates », jusqu'à nouvel ordre », écrit les frondeurs à la tête de laquelle se trouve Dr Acakpo Akouété, président du comité ad hoc et doyen du parti. Outre le président du parti, le porte-parole du parti, M. AKUMEY Koffi Adodo est aussi déchu de son titre de porte-parole du parti. 


Il est reproché à l’ancien député de l’Avé de ne pas se conformer à la ligne du parti, de démobilisation des membres du parti, d’ouverture et de gestion irrégulière de compte du parti, de relations interpersonnelles au sein du parti et du bureau délétère, de simulacre de grève de la faim.


Accusation que rejette en bloc l’intéressé qui parle d’un tissu de mensonge destiné à détruire l’effort du peuple qui se bat pour la démocratie. « Ils ont profité de mon absence du territoire national pour m’empoigner », dit-il.

Il dénonce une cabale montée par certains membres du parti qui ont toujours gardé leurs accointances avec le pouvoir et dont l’ancien député ADJAMGBA Agbessi, est le cerveau  


« Ces personnes ont toujours voulu aller prendre de l’argent auprès du parti au pouvoir. Ils n’ont pas digéré mon refus. Par la suite aidé par deux journalistes, ils m’ont approché pour qu’on suspende les marches en contre-partie d’une enveloppe financière du pouvoir ce que j’ai refusé et mis la Coordinatrice de la C14 au courant ».


Ce qui sous-tendent cette décision, poursuit HABIA, est leur volonté de participer   aux locales comme je me suis  opposé, ils veulent m’écarter pour atteindre leurs objectifs. 


Comment des gens qui n’ont jamais cotisé un franc pour le parti peuvent-ils m’exclure du parti, s’interroge la natif de l’Avé.


Quant à l’accusation de simulacre de grève de la faim, HABIA ne veux pas y répondre. « J’ai fait un simulacre de grève et j’ai encore de séquelles ? Je suis actuellement en traitement à cause de cette grève. Ce qui est important pour moi c’est le Togo, c’est la libération du Togo », conclut-il.


Nicodème Ayao HABIA,  est le président du parti politique « Les Démocrates », parti crée à la suite de sa dissidence avec l’UFC. 


En septembre de l’année dernière, il a observé plus de six semaines de grève de la faim pour exiger la libération des détenus politiques. Une grève de la faim qui lui a finalement valu une évacuation sanitaire sur Accra pour des traitements. 


 Po/15/04/19

Francine DZIDULA

togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires