DROITS DE L’HOMME : ASSIBA JOHNSON RECOUVRE LA LIBERTE




Écroué à la prison civile de Lomé depuis le 04 avril 2018 et condamné à 18 mois de prison pour « diffusion de fausses nouvelles et outrages à autorité », le défenseur des droits de l’Homme, et président de la section togolaise du Regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement, section-Togo (REJADD-Togo) Assiba JOHNSON a été libéré ce matin. Il vient de purger les 12 mois de peines fermes encourues.



Co-auteur de la publication d'un rapport préliminaire intitulé: « TOGO: Plus de 100 morts dans la répression des marches pacifiques du 19 août 2017 au 20 janvier 2018 », ce rapport avait été jugé « diffamatoire, tendancieux et irresponsables » par les autorités togolaises qui ont ouvert une information judiciaire contre son auteur. Finalement, M. JOHNSON sera arrêté en pleine rue de Lomé et déféré à la prison de Lomé.


Le président de REJADD a été l’un des rares témoins des atrocités subies par les populations de la partie septentrionale du pays notamment à Sokodé depuis le déclenchement des manifestations populaires du 17 août 2017.






So/03/04/19



 

Francine DZIDULA




Scoopinfotg@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires