FAURE GNASSINGBE S’EST ENFIN ADRESSE A « SON PARLEMENT »



Le chef de l’Etat Faure GNASSINGBE s’est adressé ce vendredi, veille de la fête de l’indépendance du Togo, à la représentation nationale. C’est la deuxième fois en 14 ans de règne que le fils d’EYADEMA respecte cette exigence constitutionnelle qui demande au Président de la République une fois l’an de faire l’état de la nation devant le parlement. C’est le 26 avril 2006 que  Faure GNASSINGBE s’est pour la première fois adressé au parlement.

Le Président de la République qui a snobé les Togolais au début de la nouvelle année en les privant du traditionnel discours de vœux de la saint-Sylvestre, a pour une rare fois honoré l’alinéa 2 de l’article 74 de la constitution. Au vu de ceci, la question qu’on se pose est de savoir pourquoi le chef de l’Etat qui a toujours violé la constitution a subitement décidé d’aller vers la représentation nationale pour son adresse. La réponse se trouve dans un retour en arrière. Remarquons que la première fois que le chef de l’Etat s’est adressé au parlement  remonte à 2006, dans un contexte politique de crise consécutive à son accession au pouvoir dans un bain de sang, 500 morts selon les nations unies.

A l’époque, c’est devant un parlement monocolore, élu pendant le règne de son défunt père que le chef de l’Etat s’est adressé à la nation. Cette fois-ci c’est également devant une assemblée presque monocolore sinon constituée « des députés nommés » que le chef de l’Etat s’adresse. De là à conclure que Faure GNASSINGBE a peur d’affronter ses adversaires, les yeux dans les yeux pour prononcer un discours, il n’y a qu’un pas vite franchi. Aujourd’hui qu’il a un parlement tout acquis à sa cause c’est tout à fait aisé pour lui de se présenter devant lui comme le garant de la Constitution alors qu’elle a été toujours piétinée.  

Po/21/04/19

Francine DZIDULA

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires