Les Chrétiens du monde ont célébré l'édition 2019 de Pâques : un culte a marqué l’événement à l’Eglise baptiste de Tokoin Doumasséssé


                                      Les célébrants 




Environ 2,4 milliards de Chrétiens du monde (la première religion du monde devant l’Islam et l’Hindouisme) ont célébré ce dimanche à travers le monde la Pâques, la plus importante fête du christianisme. Cette fête commémore la résurrection de Jésus après sa passion.



Plusieurs offices religieux ont marqué l’événement. Au Sri-Lanka, la fête a été endeuillée par plusieurs explosions qui se produites dans des églises et des hôtels faisant au moins 207 morts et des centaines de blessés, notamment parmi les fidèles qui assistaient à la messe de Pâques.



Au Togo, des offices religieux entamés depuis le début de « la semaine sainte » ont été poursuivis ce dimanche. A l’Eglise baptiste de Tokoin-Doumasséssé, à Lomé, le culte pascal a été suivi par plusieurs centaines de fidèles. Dans sa prédication, le pasteur célébrant Pasteur Tchalla, a axé son message sur « Qu’implique mon baptême en Christ » tiré de l’épitre aux Romains chapitre 6 verset 4.



Dans sa prédication, le pasteur a déclaré que par le baptême, les Chrétiens sont ensevelis avec Christ même si ce n’est pas physique mais du caractère symbolique. Le baptême a-t-il poursuivi est le symbole, l’illustration d’une réalité antérieure, une justification de la sanctification. A ce propos, pour lui, il est inconcevable d’être Chrétien et faire encore sienne le péché son mode de vie.





                                                                       L'assistance


Parlant du baptême du Saint-Esprit, pasteur Tchalla dira que le Saint-Esprit baptise chaque Chrétien depuis le jour de sa conversion et l’ensevelissement est un acte ponctuel et accompli. Toutefois, précise-t-il, le baptême du Saint-Esprit n’est pas un troisième baptême qui a eu lieu le jour de Pentecôte.



Pour l’officiant par le baptême le Chrétien est uni avec Christ, il est devenu une même plante avec Christ, entretenant une relation avec Lui dans sa mort et sa résurrection.



Poursuivant le pasteur TCHALLA a déclaré que par le baptême, le Chrétien a la grâce de vivre une vie nouvelle de vérité, car dira-t-il, «  en Christ nous connaissons la grâce de Dieu, et notre vie doit être différente. Par le baptême j’annonce que je mène une vie saine et une vie qui honore mon Dieu ».



Il a pour conclure déclarer que par « le baptême nous sommes une nouvelle personne, une nouvelle vie, et il faut que nous témoignons cette nouvelle vie. Demandons à Dieu de nous aider à vivre cette nouvelle vie pour sa gloire ».



Notons que la veille, une vingtaine de nouveaux convertis sont passés par les eaux du baptême par immersion. Ces derniers avec leurs prédécesseurs dans la foi se sont rappelés ce jour du dernier repas du Christ avec ces disciples, la sainte-cène.




                                                                             La coupe et le baptême

La fête continue ce lundi matin de Pâques par un gala de football sur le terrain de l’Ecole primaire publique de Tokoin-Doumasséssé 2. Ce tournoi verra la participation de quatre équipes à savoir : l’équipe des hommes de l’Eglise, l’équipe de la jeunesse de l’Eglise, l’équipe de la communauté étrangère de l’Eglise et une équipe des jeunes du quartier.



So/07/04/19

Clarisse AFANOU

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires