L’EXCEPTION TOGOLAISE, UN DANGER POUR LES JEUNES DEMOCRATIES OUEST AFRICAINES




Voilà pourquoi l’exception démocratique togolaise est dangereuse pour la sous région ouest africaine. Le Togo, cet îlot de dictature ouest africain est une menace pour les jeunes démocraties des pays limitrophes. Des pays qui jusqu’ici étaient considérés  comme des modèles démocratiques sont en pleine régression parce que  copiant le cancre de la classe, le Togo qui, malgré ses piètres résultats n’est jamais punit. Alors les bons élèves aussi croient qu’ils peuvent faire comme le Togo dans l’indifférence de la communauté internationale.


Ainsi donc des coupures de connection le jour des élections, le déploiement des chars pendant la campagne électorale, les élections non inclusives …qui sont des recettes togolaises sont exportées chez  nos voisins.


Si la jeunesse africaine n’y prend pas garde, ces timides avancées démocratiques constatées ici et là sur le continent seront remises en cause par ces potentats qui se sont vêtus d’oripeaux d’agneau.


C’est pourquoi, la quête du peuple togolais vers la liberté et la démocratie, doit être un combat de toute la jeunesse africaine si elle ne veut pas que demain d’autres Patrice Talon surgissent.


Hier, les Béninois pensaient qu’ils sont exempts de ce que vivent leurs frères du Togo. Mais Talon est là pour leur rappeler que leur démocratie est encore fragile s’ils n’y prennent pas gardent, ils peuvent se retrouver dans le cas togolais.


Comme au Togo, Talon a désormais ces députés nommés, il ne lui reste qu’à modifier la constitution pour faire deux autres mandats hormis celui en cours. Ce n’est qu’aujourd’hui que le peuple béninois comprendra que le combat du peuple togolais n’est pas très éloigné de son combat et que c’est ensemble que nous devons mener ce combat pour barrer la route à ces potentats qui veulent mourir au pouvoir.


Le combat pour la démocratie doit être désormais un combat de la jeunesse africaine.


Po/22/04/19


Francine DZIDULA


togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires