TCHAMBAGO AYASSOR, LE NOUVEAU PRESIDENT DE LA CENI




Une semaine après être renvoyés officiellement dans l’exercice de leur fonction, les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) viennent de s’être dotés d’un nouvel exécutif tournant la page à l’ère du professeur Kadangha KODJONA, l’ancien président de la CENI qui avait conduit les législatives.



Le nouveau bureau élu est présidé par Tchambago AYASSOR. Elu par l’Assemblée nationale pour le compte de la société civile proche du pouvoir (ADD VIE), sa sensibilité politique est un secret de polichinelle. Car on a vu dans ce pays des membres de la CENI au titre de l’administration donc neutre, se transformer en élu politique dans la mandature suivante.



 De même, la sensibilité présidentielle n’a jamais accepté concéder la présidence de cette institution à une personnalité si elle n’est pas sûre de sa docilité.



En presque 30 ans d’histoire électorale sous la supervision de la CENI, jamais la présidence de cette institution n’a été confiée à une personnalité proche de l’opposition.



Lors des dernières discussions sous la médiation de la CEDEAO, la Coalition de l’opposition avait réclamé que la présidence soit au moins confiée à une personnalité étrangère.



Outre le président AYASSOR, le poste de vice-président est revenu à l’éternel fonctionnaire et doyen de la CENI Me Jean-Claude Yao Atsu Fiagadzi HOMAWOO. Le poste de 1er rapporteur échu Ouro-Bossi TCHAKONDO et le 2ème à Christophe TCHAO.



Cette CENI aura la mission d’organiser les élections locales qui n’ont plus lieu dans le pays depuis plus de trois décennies et éventuellement la présidentielle de l’année prochaine. Ils ont un mandat d’un an.



Po/06/04/19



Francine DZIDULA



Scoopinfotg@gmail.com


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires