LES ELECTIONS LOCALES : LA C14 APPELLE LA POPULATION A SE FAIRE RECENSER ET RASSURE QU’ELLE PRESENTERA UNE LISTE COMMUNE


                                   Mme Kafui Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON, Coordinatrice de la C14


L’opposition togolaise regroupée au sein du Collectif des 14 partis de l’opposition (C14) qui a fait rêver, il y a environ deux ans, le peuple togolais qui, a un moment donné a commencer par croire  qu’il pouvait détrôner la plus vielle dictature d’Afrique est aujourd’hui à la croisée des chemins. Elle doit faire face à la cohésion du groupe mise en mal ces derniers temps par des départs successifs des poids lourds du regroupement mais aussi remobiliser le peuple togolais pour des scrutins à venir surtout les locales, après le boycott des législatives du 20 décembre dernier. La tâche ne semble pas facile. Il faut trouver non seulement des mots justes pour remobiliser mais encore montrer à l’opinion qu’on a appris des erreurs du passé et qu’on est aguerrit pour des victoires. C’est à ce jeu de relooking que se livre cette coalition depuis quelques semaines. C’est dans ce cadre d’ailleurs qu’une charte des partis le constituant a été élaborée et signée par les membres. 


C’est dans ce cadre la C14 vient d’adresser un message au peuple togolais. Dans ce message, la C14 reconnait que depuis plus de 50 ans le peuple togolais ploie sous le joug d’une dictature implacable qui cherche à prendre la forme d’une monarchie. Face à cette tyrannie, le cœur du peuple togolais n’a jamais cessé d’aspirer vers la liberté. Les initiatives multiformes de résistance à l’oppression n’ont jamais manqué, ni dans l’espace, ni dans le temps. « Cette combativité, jamais démentie, est à ton honneur et force l’admiration des gens honnêtes », lit-on dans la missive.


Bientôt deux ans, poursuit la déclaration, puisant dans tes réserves, tu as enclenché un combat ultime contre la dictature : obtenir le départ de ce régime liberticide et sanguinaire au plus tard en 2020. Le sacrifice n’a pas manqué sur ce champ d’honneur de la liberté : pertes en vies humaines, handicaps à vie, privations de liberté dans des prisons sordides, l’exil et que savons-nous encore !


La communauté internationale, dans son droit d’ingérence, au lieu de protéger le peuple martyr, a plutôt promu et couvert le scrutin de la honte du 20 décembre 2018. Ce faisceau d’iniquité et de souffrances a plongé le peuple togolais dans un découragement amplifié par le délitement de la C14, instrument privilégié du combat du peuple.


Oui ! Il y a une soudaine désunion au sein de l’opposition, savamment planifiée par des mains obscures et à laquelle ont donné corps des partis de la Coalition, qui malheureusement n’ont pas su distinguer l’essentiel de l’accessoire. Cette désunion inattendue t’a plongé dans la désespérance.


« Peuple togolais, nous savons le prix que tu attaches à l’union des forces acquises au changement et l’alternance. C’est pourquoi, fidèle à notre engagement de septembre 2017, de ne jamais nous séparer tant que la victoire du peuple ne sera pas obtenue, les partis signataires de la présente lettre ont décidé de garder le flambeau de l’union malgré les vicissitudes du moment », écrit la Coordinatrice de la C14, Mme ADJAMAGBO-JOHNSON Kafui Brigitte.


Et de poursuivre qu’en tant que gardien du temple de l’union de l’opposition, ils travaillent et continuent de travailler au retour à la maison de « nos frères momentanément partis ». En attendant ces jours heureux, la Coalition s’est d’ores et déjà dotée d’une charte à même de régenter la vie commune afin de prévenir les dysfonctionnements qui ont fait tant de mal à la C14.


Aujourd’hui, plus que jamais la C14 est outillée pour accompagner le peuple dans ta lutte pour l’alternance et le changement au plus tard en 2020.


« Notre stratégie c’est d’associer les pressions multiformes au dialogue. Aujourd’hui tu es à la croisée des chemins. Tu dois faire le choix entre laisser le RPT/UNIR confisquer aussi la démocratie et le développement à la base en occupant seul les appareils de l’espace décentralisé ou non ! Pour la C14 le choix est clair. Il te revient, peuple souverain, à travers tes représentants de l’opposition, d’aller à l’assaut et de conquérir les conseils municipaux et les mairies comme tremplin à l’assaut final de 2020 », souligne la déclaration.


C’est pourquoi la C14 invite, tous les citoyens togolais, en âge de voter, n’ont pas pu se faire recenser, par respect du mot d’ordre de la C14 ou pour tout autre motif, à le faire impérativement dès l’ouverture de la période de révision électorale, le 16 mai prochain.


Les élections locales qui se profilent à l’horizon doivent être gagnées par le peuple souverain à travers ses représentants de l’opposition quelle que soient les difficultés sur le chemin !


La C14 entend faciliter ta tâche d’électeur en présentant des listes communes comme tu l’as, toujours demandé. Ton combat, peuple togolais, a besoin de pression.


Par conséquent la C14 lance un appel pressant au peuple togolais en lui demandant de mener avec elle le combat des élections locales pour baliser la voie à l’alternance au plus tard en 2020 !


Po/05/05/19

Francine DZIDULA
togoscoop@gmail.com
 


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires