Augmentation des frais d’éclairage public : LCT appelle à deux jours de sit-in les 11 et 12 juin prochains


                                       Eclairage public à Lomé


Le gouvernement, le 1er mars 2019, par arrêté interministériel, a procédé à l’augmentation des frais d’éclairage portant modification pour l’éclairage public qui, désormais, passe de 1 à 5 F par KWH.
En application de cette décision, la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET), a le 29 mai, à travers un communiqué, informé sa clientèle, sa décision de repositionner en impayés sur les factures du mois de mai 2019 pour la basse tension et du mois de juin 2019 pour la moyenne tension, les redevances non facturées au titre du mois de février et de mars de l’année en cours. Une décision jugée « injuste et arbitraire » qui passe difficilement au sein de l’opinion et particulièrement chez les consommateurs.

C’est ainsi qu’à la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) d’Emmanuel SOGADZI, loin de protester seulement, l’association de défense des consommateurs, veut passer à des actions. Dans ce sens, elle convie les consommateurs à observer deux jours de sit-in respectivement les 11 et 12 juin prochains devant le Ministère des mines et de l’énergie et devant la direction de la CEET pour protester contre cette mesure et demander son annulation. Un courrier a été adressé dans ce sens au président de la délégation spéciale de la ville de Lomé.

Notons que selon le Comité interministériel en charge des redevances pour l’éclairage public, le gouvernement togolais a payé en 2018, une facture de 7 milliards FCFA à la compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) sur un cumul d’impayés qui se chiffrait globalement à 9 milliards FCFA. 

So/02/06/19
Clarisse AFANOU
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires