Insécurité : Le talon d’Achille du Général



Réputé pays stable et paisible dans une sous région en proie à des menaces sécuritaires, le Togo laisse ces derniers temps apparaitre des failles dans son dispositif sécuritaire. En témoigne le nombre croissant de braquage signalé dans le pays. Ces braquages constituent le point d’orgue du bilan de la situation sécuritaire des six premiers mois de l’année 2019 dressé hier par le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark DAMEHANE.
Pour les six premiers mois de l’année, 40 cas de braquage ont été menés au Togo causant la mort de 4 personnes, 18 blessés et une somme de 142 millions a été emportée. En clair au Togo, il y a six braquages tous les mois. C’est la préfecture du Golfe qui décroche la palme d’or avec 15 braquages suivie des préfectures d’Agoè-Nyivé, Haho, Vo, Zio, Yoto et Cinkassé qui ont enregistré chacun 3 braquages. Des chiffres qui font front au dos et qui inquiètent.
Conseil du ministre aux Togolais et particulièrement aux automobilistes, « lorsque en déplacement vous constatez  une crevaison ne vous arrêtez qu’à un endroit où il y a du public et le mieux si vous trouvez des forces de sécurité ».
Autres chiffres communiqués par le premier flic togolais :
- 31 cas de vols à mains armée dont 27 mis à exécution et 4 déjoués, avec 6 blessés et 4 millions emportés,
-61 cas d’assassinat (8 dans le Golfe) dont 6 tentatives, 8 cambriolages, 6 conflits communautaires
-382 361 kg stimulants saisis avec une forte quantité de cannabis, 10,17 kg de tramadols
-9812 kg de médicaments illicites
-55 morts par noyade dont 27 dans la région maritime
-141 découvertes de cadavres dont 91 dans la région maritime
-50 cas de suicide dont 41 par pendaison
-6 morts par foudre.

So/06/07/19
Francine DZIDULA
E-mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires