UEMOA : Faure GNASSINGBE prend part à Abidjan à la 21ème session



Le chef de l’Etat togolais Faure GNASSINGBE prend part cette mi-journée à Abidjan à la 21ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etats et de Gouvernement de l’UEMOA (Union économique monétaire ouest africaine). Outre le Numéro 1, les présidents Mamadou Issifou Niger, IBK du Mali, Macky SALL du Sénégal, du Rock Marc Kaboré du Burkina Faso, Patrice Talon du Bénin et le président du pays hôte Alassane Dramane OUATTARA prennent part à ce sommet.   

A l’ouverture, le président OUATTARA a félicité ses homologues de l’UEMOA pour les avancées notables constatées dans la gestion politique, sécuritaire et économique dans cet espace.
Au plan économique, Alassane OUATTARA a souligné la croissance économique de l’UEMOA qui s’est établie à 6,6% en 2018. Cette résilience, selon lui, résulte de la bonne qualité des politiques conduites par les gouvernements, organes et institutions communautaires des Etats membres.

Pour les années à venir, il a annoncé que les perspectives sont tout aussi favorables. Dans ce cadre, " j’invite nos Etats à œuvrer aux critères de convergence retenus au titre de la surveillance multilatérale. Un accent particulier devrait être mis sur la mobilisation des ressources intérieures nécessaires à l’accroissement des dépenses prioritaires", a déclaré le président en exercice de la conférence des chefs d’Etats et de Gouvernement de l’UEMOA.

Il a également mentionné des avancées significatives dans les domaines de la macro-économique, la convergence économique, de l’approfondissement du marché commun, du renforcement des infrastructures et de la mise en œuvre des politiques sectorielle.

En outre, le président du Conseil des ministres statutaire de l’UEMOA, Romuald WADAGNI, a, en amont, rappelé que cette 21è session ordinaire s’ouvre au lendemain du 25è anniversaire de l’Union. Selon lui, le processus d’intégration régional est soutenu par les progrès économique réalisés dans l’espace UEMOA.
L'UEMOA a été créée en janvier 1994 à Dakar au Sénégal, avec comme objectif essentiel, l'édification en Afrique de l'Ouest, d'un espace économique harmonisé et intégré au sein duquel est assuré une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens et services et des facteurs de production.
Elle regroupe le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

It/02/07/19
Togoscoop avec Abidjan.net
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires