Augmentation du trafic à l'aéroport international de Lomé : Il n’y a rien à célébrer




Il n’y a rien célébrer dans la dernière publication de l’Agence national de l’aviation civile annonçant une croissance du trafic à l’aéroport  international Gnassingbé Eyadema de Lomé. Cet aéroport lorsqu’on l’inaugurait en avril 2016, en l’espace de trois ans, nous ont dit, devrait  enregistrer un flux des voyageurs estimé à 2 500 000 passagers par an tandis que le fret quant à lui devrait être porté à 50 000 tonnes de marchandises.



Trois ans après, les chiffres avancés sont loin des 2,5 millions de passagers qui nous ont été annoncés. Et au lieu de faire profil bas, on le brandit comme un exploit alors que ces résultats ne sont pas à la mesure du gouffre financier que constitue cette plateforme aéroportuaire que nous payons et nos enfants devront payer. De ce fait, il y a donc lieu de faire profil bas.



Ainsi selon le chiffre publié, au premier trimestre de l’année 2019, on a noté une augmentation du flux de passagers. Cette augmentation de l’ordre de 6,7% est due à la hausse des arrivées qui est de +12,4% et aussi aux départs qui est de +9%.



De janvier à mai 2019, le trafic global des passagers s’établit à 150 661 arrivées, contre 133 016, sur la même période de l’année 2018. Toujours dans la même période, l’aéroport de Lomé a enregistré 95,279 départ contre 88,403 l'année précédente, soit des progressions de 13,3% et 7,8% respectivement d'une année. On n’a pas atteint le million pour parler du double.


En plus, il y a eu des régressions observées est au niveau du fret aérien, qui a chuté de 10,2% par rapport à la même période, se fixant à 3210,6 tonnes alors qu’on nous l’annonçait au bout de trois ans à 50 000 tonnes. 


L’autre chiffre est celui ayant trait aux mouvements des aéronefs. A ce niveau, selon les chiffres rendus publics par l’Agence national de l’aviation civile (ANEC), les mouvements au premier trimestre 2019, se chiffre à 2874 contre 2561 à la même période en 2018, soit une augmentation en glissement annuel de 12,2%.


Brigitte SESSO

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires