La première semaine du secteur privé s’ouvre le mois prochain à Lomé




 Le Togo accueille le mois prochain la première édition de la semaine du secteur privé. L’annonce a été faite hier au cours du conseil des ministres.
Consacrée au secteur privé, cette semaine qui regroupera toute la diversité du  secteur privé vise à renforcer le dialogue public/privé sur les questions stratégiques liées à l’environnement des affaires et à la promotion de l’activité économique.  Elle répond à la volonté de part et d’autre de réaffirmer le rôle moteur du secteur privé dans l’économie nationale.
Le gouvernement togolais a lancé en mars dernier un ambitieux Programme national de développement (PND). Ce Programme qui nécessitera de gros investissements estimés à plus de à 4622,2 milliards FCFA, aura pour figure de proue le secteur privé. Il devrait y apporter son financement à hauteur d’un peu plus 2999,1 milliards de FCFA, soit 65% du coût global du PND.
Au Togo, le secteur privé quoique embryonnaire est moteur de croissance. Il absorbe à lui seul près de 90 % des emplois. Les secteurs public et parapublic emploient 7,1 % de travailleurs à Lomé, 6,3 % à Kara, moins de 3,0 % dans les autres régions et 1 % seulement dans les Savanes.
Avec une main d’œuvre d’un coût moyen de l’ordre de 30.000 à 40.000F CFA par mois, le Togo figure parmi les pays africains les plus compétitifs en la matière. Le pays est par ailleurs  réputé pour sa conscience professionnelle élevée, son application à l’œuvre, son souci du travail bien fait et également pour sa créativité qui lui permet de tirer partie de toutes les situations.
D’après les données de l’enquête QUIBB 2006 au Togo, le taux d’éducation primaire se situe à 73,4% et celui du secondaire à 34% et les taux d’alphabétisation à 56,5%.  Ce qui est un atout pour le pays.
Le gouvernement entrepris ces dernières années des réformes qui ont amélioré le climat des affaires au Togo ce qui s’est concrétisé par des bonds dans le classement doing Business. Et le gouvernement veut miser sur ces atouts pour amorcer le décollage économique du pays.
Clarisse AFANOU
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires