Permis de conduire pour les motocyclistes : Le gouvernement doit donner un délai raisonnable, selon la LCT




 La Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) s’est prononcée ce 20 août sur l’obtention du permis de conduire de catégorie A exigée par les autorités à tout motocycliste à partir du 20 septembre. C’est à travers un communiqué rendu public par l’Association dirigée par Emmanuel SOGADJI.

En l'espèce, la LCT salue dans un premier temps cette décision du  gouvernement, le qualifiant de juste vu la gravité des accidents causés par ces engins à 2 roues. Toutefois elle fait observer qu'en raison du taux de chômage élevé, le secteur le plus pourvoyeur d'emploi est le secteur des taxis motos car il est facile d'accès et  les conditions à respecter étant plus souples, à ce jour beaucoup de conducteurs ne disposeraient pas encore de leur pièce d'identité. Cette dernière selon la Ligue est "précieux sésame" pour disposer de permis de conduire.

Ainsi donc, la LCT propose deux options de "sagesse" au gouvernement. En première option, " en tenant  compte du nombre important des conducteurs de motos, que la décision soit d'abord appliquée à ceux qui acquiert nouvellement leur  moto et qui font la demande de la pause de la plaque". Ou en seconde option, " donner un délai raisonnable (un an) pour permettre aux usagers de se conformer à la nouvelle donne. Cela permettra à ceux qui n'ont pas de nationalité de l'avoir".

Pour rappel cette mesure prise par le ministre de la sécurité, le Général Yark DAMEHANE devrait entrer en vigueur ce 20 septembre dans sa phase contrôle-sensibilisation et à partir du 1er décembre dans la seconde phase contrôle-sanction.

Selon, les statistiques environ 2 millions de moto circulent au Togo, et uniquement à Lomé 400 000 conducteurs de taxi moto.



KPELLY Eric

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires