Amlamé: la Ministre de l’Action sociale au chevet des élèves de l’Amou



Le droit à l'éducation pour tous est un droit fondamental, une priorité pour le gouvernement togolais. Ce qui a justifié la présence de la ministre des Affaires sociales, de la promotion de la femme et de l'alphabétisation aux côtés des populations de la préfecture d'Amou à Amou-Oblo (225km de Lomé), ce mardi 11 Septembre 2019. 

En effet, pour permettre aux enfants des familles démunies de ladite zone de pouvoir assurer une bonne rentrée scolaire et une année académique en toute quiétude à leurs enfants, Mme Léa Tchabinandi KOLANI-YENTCHARE, ministre des affaires sociales et de l'alphabétisation, a fait dons de kits scolaires à trois cent(300) de ces enfants qui n'ont pas hésité à manifester leur joie. Ses kits scolaires étaient composés de sacs, de cahiers, des ensembles géométriques, des stylos, crayons et autres.

Pour Mme KOLANI-YENTCHARE,  cette initiative a vu le jour sur instructions du chef de l'Etat, qui ne cesse de ménager aucun effort pour un accès à l'éducation pour tous les enfants sans distinction, à leur maintien sur les bancs d'écoles, à une éducation de qualité et à une éducation inclusive. Cette initiative vient en appui à certains parents qui sont dans l'incapacité d'offrir des fournitures scolaires à leurs enfants. 

Elle a profité lancer un vibrant appel aux enfants à cultiver l'excellence à l'école, le civisme à ne pas se laisser distraire par des choses non-constructive telles que le WhatsApp et les feuilletons sur les chaînes de télévision. Elle a ensuite encourager les parents à redoubler d'efforts même dans des conditions de dénuement afin d'offrir une formation scolaire décente à leurs enfants, surtout de ne pas hésiter à y envoyer leurs enfants vivant avec un handicap et de savoir que désormais le gouvernement sera là pour les aider. Elle a promu que cette action se poursuivra sur toute l'étendue du territoire togolais et touchera six mille (6000) enfants. L'éducation est la clé du développement d'une nation d'où il urge de permettre à tous les enfants en âge d'aller à l'école d'y accéder car l'état prône une éducation inclusive. Mme la ministre était accompagnée des préfets d'Amou et de l'Ogou, des directeurs préfectoraux de certaines institutions étatiques, des chefs traditionnels d'Amlamé...

Jean-Marc E.
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires