Atakpamé: les femmes commerçantes des grands marchés du Togo renforcées en gestion des micro-entreprises



Au Togo, les femmes jouent un rôle primordial dans le commerce et sont présentes dans l'import-export notamment dans les domaines de l'habillement, de la vente de tissu, des produits alimentaires et du cosmétique. On les retrouve dans les différents marchés du pays et surtout beaucoup plus dans les grands marchés. Et pour les aider à mieux cerner la gestion de leurs micro-entreprises, une formation inédite est initiée à leur endroit. Cette assise est la suite d'une première déjà tenue à Kara à l'endroit de leurs consœurs des marchés des régions des Savanes, de la Kara et Centrale.
À Atakpamé elles sont une cinquantaine venues de la région des Plateaux à bénéficier de cette formation, qui se tient du 2 au12 septembre 2019 aux affaires sociales de ladite ville. Elle permettra à celles-ci d'être outillées sur les moyens et mesures à suivre dans le commerce informel pour faire décoller leurs activités. Les participantes auront à suivre diverses communications telles que “le genre, le leadership l'entreprise et la famille, l'organisation et gestion des associations et corporations de femmes commerçantes.....”
Pour la Directrice de la coopération et de la promotion des activités économiques de la femme au ministère de l'action sociale de la promotion de la famille et de l'alphabétisation, Mme Claudine OTIMI, cette initiative vient soutenir et renforcer les capacités des femmes commerçantes des marchés togolaises, à être plus organisées, plus aptes à gérer les micro-entreprises, à disposer de taux de fonds propres suffisants à elles-mêmes, de ressources financières auprès des banques ou institutions monétaires. C’est également une opportunité pour elles d'appréhender l'axe 3 du PND, qui prend en compte la promotion participative et inclusive de la femme aux activités économiques.
À la sortie de cette rencontre de onze jours dont quatre jours consacrés à chaque région administrative de notre pays, les participantes seront nanties des connaissances autonomisation économique de la femme, maîtriser les conditions à remplir pour formaliser leur micro-entreprise et les avantages y afférents. Ces femmes doivent également avoir une idée sur le calcul des coûts et les stratégies de marketing des micros-entreprises. Les femmes des régions Maritime et de Lomé Golfe seront également prises en compte pour la dite formation à la suite de celles des Plateaux.
Les travaux étaient lancés par le préfet de l'Ogou Edoh AKAKPO en présence du Directeur régional des actions sociales des Plateaux Kokouvi Dodji AHE.

Jean-Marc E.
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires