Atakpamé: Première édition du marathon pour paix



 
Ce 07 septembre 2019, s’est déroulé à travers la ville d’Atakpamé, une course marathon qui a drainé une  cinquantaine de volontaires, toutes confessions religieuses confondues dont 11 filles pour chuter à la grande cour de l'évêché de la ville. Il s’agit d’une initiative de la Commission épiscopale nationale justice et paix (CEJP) pour sensibiliser la population sur le sacerdoce.
A l’issue de cette course, c'est Mlle Adèle MAKABIO (13’50”), côté des dames, qui a ravi le trophée mis en jeu suivie par la sœur Brigitte KOAMA et Mlle Ella FONDOUMI. Du côté des messieurs, Essowè SONGAI a été plus rapide avec 12’17”affiché au chrono devant Simon TCHANDAO et Gaston FOMBO. Des prix composés de kits scolaires et autres ont été distribués à tous les participants.
Fruit d'une décision prise à la fin de la dernière assemblée des évêques du monde entier (concile Vatican Il) qui exprimèrent d'un seul et commun accord de voir l'église œuvrer pour une justice équitable, une plus grande paix à l'échelle mondiale facteur d'un vivre-ensemble et d'une cohésion sociale, la conférence épiscopale du Togo pris un décret le 21 Février 2005 pour la mise en place d'une commission épiscopale nationale justice et paix (CEJP) et ses commissions diocésaines.
Pour Mgr Nicodème Bénissan BARRIGAH, président de la CEJP, ce mouvement entreprend des actions dans le but de changer les structures et les pratiques qui diminuent ou détruisent les possibilités d’une vraie qualité de vie pour tout individu et qui font obstacle à l’amour du Christ. Il  a pour but d'éduquer les individus et les communautés sur leurs devoirs et leurs droits, en renforçant leur accès à l’information, renforcer leurs capacités afin qu’ils puissent agir et sensibiliser les gens au sein des systèmes sécuritaires, administratifs et sociaux de notre pays sur les problèmes des droits de l’homme, former à la non-violence évangélique, à la paix et à la réconciliation.
La CEJP dispose dans tous les diocèses du Togo, d’un réseau de juristes et de para-juristes qui offrent une aide juridique gratuite aux personnes vulnérables de toutes communautés. Dans ses travaux, elle se fonde sur les recherches antérieures, l’éducation et les campagnes publiques. Elle travaille par réseau avec d’autres ONG nationales et internationales mais aussi les médias.
Selon Mr Antoine AVOGNON, animateur CEJP du diocèse d'Atakpamé, cette première édition du marathon pour la paix placé sous le thème “je suis jeune, je m'engage pour un civisme responsable”, est une initiative de tous ceux qui se réclament héritiers de feu Nelson MANDELA (HdM) de diverses religions, de diverses cultures épris de valeurs de justice, de  responsabilité, de tolérance, de respect et du vivre-ensemble entre les cultures et les religions, d'où le HdM prône un vif intérêt porté sur la gestion participative et inclusive de la chose publique le respect de l'environnement, de la dignité de la personne humaine, des droits et devoirs de l'homme.

Jean-Marc E.
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires