La population d'Atakpamé sensibilisée sur l'albinisme


L'albinisme est une condition rare, non contagieuse, héréditaire que l'on rencontre chez les deux sexes,indépendamment de l'apparence ethnique dans tous les pays monde.Les parents doivent être tous deux porteurs du gène pour qu'ils puissent être transmis,même s'ils ne sont pas eux-mêmes albinos.
Les résultats de cette condition se manifestent par un manque de pigmentation dans les cheveux,la peau et les yeux provoquant la vulnérabilité à l'exposition au soleil et à la lumière vive.
On estime qu'une personne sur vingt mille a une certaine forme d’albinisme. Pour permettre aux populations et surtout aux élèves de se familiariser avec ce genre de situation, l'association nationale des albinos du Togo (ANAT) zone Atakpame a organisé ce jeudi 19 Septembre 2019 au relais des Plateaux de la ville au sept collines,une rencontre de sensibilisation et d'information avec les parents des albinos, les albinos et les responsables du secteur éducatif de la zone sur les dispositions et mesures à entreprendre pour permettre à cette couche de personnes vulnérables de se sentir inclus dans les activités scolaires et extrascolaires. Cette énième rencontre placée sous le thème “Santé et éducation des enfants atteints d’albinisme" a permis aux responsables de mieux échanger avec la cible sur les mécanismes déployés pour faciliter l'accès à l'éducation et à la santé à cette couche de la population et surtout de ne plus les marginaliser mais plutôt les soutenir pour qu’ils se sentent inclus dans les programmes d'ordre participatifs.
Selon Désiré DEKPE, président de l'ANAT-zone Atakpame, une bonne scolarisation des personnes atteintes d'albinisme (PAA) contribue à leur émancipation.Cependant le handicap visuel et le manque d'accompagnement scolaire contraignent souvent des élèves PAA à l'abandon.Les enseignants peuvent jouer un rôle prépondérant dans cette lutte pour une intégration réussie en rapprochant les tables bancs des élèves PAA du tableau, augmentez la taille des écritures sur le tableau pour permettre aux PAA de se déplacer au besoin pour mieux lire au tableau, prévoir des copies de sujets d'évaluation pour ceux-ci,de ne pas recourir à l'exposition solaire comme mode de punition et surtout veiller à ce que ceux-ci ne soient victimes de stigmatisation.
On notait à cette séance la présence dans l'assistance du secrétaire général de la préfecture de l'Ogou,Kondo BITHO,qui s'est réjoui d'une telle initiative et a rappelé aux parents de veiller à ce que leurs enfants PAA évitent de s'exposer au soleil sans protection, à porter des chemises à manche longue des lunettes à protection solaire et des chapeaux, d'appliquer les crèmes solaires sur les parties du corps non couvertes par les habits avant de sortir sous le soleil, se mettre à l'ombre autant que possible.
Rappelons que l'ANAT a été créée en 2012,et est appuyée dans sa lutte pour l'amélioration des conditions de vies des PAA avec l'appui financier de la fondation Pierre FABRE.

Jean-Marc E.
E-Mail: togoscoop@gmail.com 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires