Port de tenue militaire désormais un délit au Togo



De restriction en restriction, les Togolais n’ont plus désormais  la liberté d’habillement. Ils en sont  privés. Ils n’ont plus le droit de porter ce que bon leur semble surtout une tenue militaire. Ainsi en a décidé le gouvernement par l’entremise du ministre de la sécurité et son collègue du commerce qui ont, à travers un communiqué conjoint, interdit le port de tenue militaire aux citoyens civils. Cette mesure est passible de sanction pour les contrevenants.
C’est par un communiqué en date du 03 septembre que la mesure a été communiquée. Désormais la commercialisation et l’importation des tenues militaires sont formellement interdites au Togo, selon le communiqué qui met en garde les contrevenants. Cette mesure se fonde sur le code pénal pour «  formellement interdire aux personnes qui portent des tenues militaires, aux personnes non autorisées que le port de ces tenues est formellement interdit et réprimé par le nouveau code pénal ».

Inimaginable de porter une tenue militaire avant les années 90, ces derniers temps,  le port de tenue militaire est devenu une habitude ou un phénomène de mode même. C’est une manière pour le civil d’exprimer qu’entre lui et le militaire il n’y a aucune différence, ils sont tous les mêmes et qu’il coule dans leur veine le même sang. Outre les civils qui portent des tenues militaires, le personnel des sociétés de gardiennage en sont de grandes consommatrices de ces tenues. Cette réaffirmation de l’identité militaire par le civil a des déviances. En effet, certains l’utilisent pour commettre des actes répréhensibles.

 En ces moments d’insécurité dans la sous région et où le Togo est en proie à des braquages à répétition, les autorités ont cru bon d’interdire le port de tenue militaire. Ce faisant elles espèrent décourager le phénomène et contrôler ceux qui portent cette tenue. Mais la réalité est que tous les braquages opérés ces derniers temps dans le pays, les auteurs sont en civil ce qui leur permet d’ailleurs de se fondre dans la population.

 Si le port de tenue militaire a aussi pris de l’ampleur dans le pays c’est parce que l’importation et la mise sur le marché desdites tenues sont faits  certains opérateurs économiques. Alors, il va falloir, leur interdire d’importer. Cette année, dans le cadre des festivités de la fête de l’Indépendance, le chef de l’Etat a même inauguré une usine de production d’uniforme militaire.

A ces opérateurs économiques qui s'adonnent à l'importation de ces marchandises au mépris de la réglementation en vigueur, une mise en garde est adressée à leur endroit. « Des instructions sont d’ores et déjà données aux forces de l'ordre et de la sécurité afin de, non seulement interpeller tout contrevenant, mais aussi et surtout de conduire des opérations de saisie de stocks de ces tenues sur tout l'étendue du territoire », lit-on dans le communiqué.

En tout cas, ce qui est sûr est que les espaces de libertés acquis depuis le soulèvement des années 90 sont en train d’être réduits.

Brigitte SESSO
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires