Atakpamé : Symposium régional des OSC de la région des plateaux



Depuis quelques décennies, à travers leur approche participative et de proximité avec les communautés, les organisations de la société civile (OSC) sont devenues un acteur important reconnu dans le processus de développement durable, tant au niveau national qu'international. Cette notoriété acquise par la société civile n'est cependant pas exemple de contraintes, d'où cette notoriété mérite d'être soutenue. C'est dans ce cadre que se tient une rencontre régionale des OSC de la région des Plateaux du 30 au 31 octobre 2019 à Atakpamé.

Ce symposium est un cadre de renforcement de la collaboration intra-société civile pour mieux impliquer les OSC dans la mise en œuvre du PND qui concourt à l'atteinte de la réduction des disparités, de même que les faits d'injustice sociale au Togo, notamment en son axe 3. 

C'est une opportunité pour les OSC des Plateaux de faire une évaluation objective des forces et faiblesses du réseau, voire leurs atouts et contraintes, ainsi que les potentialités dont disposent les OSC et la région pour opter résolument pour de nouvelles approches visant l'amélioration de leur niveau d'efficacité. 

Pour le Président du conseil d'administration de la Coordination des ONG et Associations de la région des Plateaux(COADEP), Ametepe HANAM, cette rencontre se veut une assise intra-société civile et vise à faire l'état des lieux des problèmes qui entravent l'efficacité des OSC afin de proposer les mécanismes pour renforcer la cohésion entre elles-mêmes; et entre elles, les partenaires techniques et financiers et les structures déconcentrées de l'État.
À la sortie de ce symposium, selon toujours lui, les 80 participants membres et non membres de la coordination des OSC des Plateaux, à cette assise doivent être capables de cerner le cadre législatif qui régit les OSC ainsi que leur rôle et responsabilité dans la mise en œuvre du PND, doivent créer une synergie de collaboration entre les différentes OSC de la région en lien avec le COADEP, des recommandations seront formulées pour renforcer la crédibilité des OSC de la région.

 Le coordonnateur du Projet de consolidation de l'État et du monde associatif(Pro-CEMA),Moussa BA, ladite rencontre vise à promouvoir le dialogue État-Société civile pour la définition et la mise en œuvre d'actions de développement, à inciter la participation des femmes et des jeunes filles à la vie publique et politique locale, à impliquer le monde culturel dans le débat citoyen, des objectifs inscrits dans les priorités du PND qui constitue le cadre de référence de la politique de développement du Togo.

Jean-Marc E.
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires