L’OMS équipe 500 formations sanitaires du pays en médicaments et intrants



Le ministre de la santé publique et de l’hygiène public, le professeur MIJIYAWA Mustapha a réceptionné le 17 octobre dernier au Centre hospitalier régional (CHR) de Lomé-Kégué un don de médicaments et d’intrants au profit de près de 500 formations sanitaires du Togo. D’une valeur de 100 millions, ces lots offerts par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rentre dans le cadre de la célébration de la première journée  de la sécurité du patient.

Composés de l’Albendazole pour le déparasitage, de distributeur de gel pour le contrôle de la qualité de l’eau de boisson et matériels d’hygiène des mains en milieu de soin, du protocole pour la prévention et le contrôle de l’infection, ces lots visent à réduire les souffrances des population et permettre au personnel soignant de se sentir en sécurité et sécuriser également leur patients.

Remettant le don au ministre, la Représentante de l’OMS au Togo, Dr Fatoumata Binta DIALO a remercié le Togo pour les efforts accomplis dans le domaine des maladies tropicales négligées notamment l’élimination de la filariose lymphatique. 

« Ce n’est que le début. On verra comment faire pour pérenniser ces initiatives, apporter un appui plus constant, voir comment à la place de l’appui on peut nous même produire certains de ces matériels afin que nous ne dépendions plus de nos donateurs », a encore souligné la Représentante de l’OMS.


Le ministre de la santé, MIJIYAWA a exprimé sa « joie immense et ses remerciements » au donateur avant de poursuivre que la priorité doit être  la gestion. « Tout à l’heure, il était question de s’assurer que ces intrants, ces médicaments parviendront à destination. Si nous faisons preuve d’une utilisation rationnelle et d’un partage équitable, et d’un partage permettant à la cible de bénéficier ce sera la voie ouverte à d’autres dons », a-t-il indiqué.
Quant à Madame DOGO Falilatou, la présidente du réseau togolais des associations pour la sécurité des patients, a insisté sur la sécurité des patients. Elle a interpellé les médecins à prendre à cœur la sécurité des patients car, a-t-elle rappelé « chaque personne bien portante est un potentiel malade qui s’ignore ». 

Notons que le thème de cette 1ère journée de la sécurité du patient est «  la sécurité des patients faites-vous entendre chers patients ».

Clarisse AFANOU

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires