Santé : L’approche « Atteindre chaque district » diagnostiquée à Lomé



Initiée en 2003, l’approche « Atteindre chaque district (ACD) » qui consiste à la fourniture de soutien technique et financier à plusieurs pays, a suscité des espoirs. Car elle a  permis d’accroitre la couverture vaccinale universelle vers la couverture santé universelle et a contribué à l’atteinte des ODD. Malheureusement, malgré ces progrès réalisés, force est de constater beaucoup d’enfants sont laissés de côté. On assiste donc à la stagnation voire même à la baisse de la couverture vaccinale dans de nombreux districts tant en zones urbaines que rurales de notre région. C’est  pour évaluer les résultats de la mise en œuvre de l’ACD dans les pays concernés qu’un atelier s’est ouvert ce 14 octobre à Lomé. La rencontre qui regroupe les responsables des PEV, les responsables de la santé de l’Enfant et de l’Adolescent de13 pays et les partenaires que sont l’UNICEF et l’OMS durera cinq jours.

Il s’agit au cours de cette rencontre d’orienter les participants sur le contenu du guide ACD révisée de 2017 qui a été adapté par les pays participants et, en outre, renforcer leurs connaissances et compétences pour qu’ils appuient efficacement les programmes nationaux de vaccination  afin d’accroitre la couverture vaccinale et améliorer les niveaux d’équité dans les résultats de vaccination.

 En effet, selon les estimations OMS/UNICEF, en 2018, près de 10,7 millions d’enfants de moins d’un an n’avaient pas reçu leur dose vaccin contre la rougeole, et 9,8 millions enfants n’étaient pas vaccinés à la 3ème dose de pentavalent dans notre région. Or, comme l’a reconnue la Directrice de cabinet du ministre de la Sant et de l’hygiène publique, « la vaccination sauve des vies et rend les communautés plus productives ».  Et donc, il est essentiel qu’on renforce les systèmes de santé à l’atteinte des objectifs de développement durable.

Ce constat interpelle « les Etats à réévaluer les stratégies, les systèmes de planification et de programmation et à adapter les nouveaux défis afin d’atteindre tous les enfants dans nos pays et donc ne laisser personne de côté », a pour sa part souligné Dr Fatoumata Binta DIALLO, la Représentante de l’OMS au Togo et porte-parole des Partenaires techniques et financiers. Elle n’a pas manqué de rappelé l’engouement suscité au vu des résultats spectaculaire enregistrés. Et enfin, Dr DIALLO a assuré de l’engagement et de la disponibilité des partenaires à accompagner les gouvernements afin de pérenniser les  acquis.  

 

Clarisse AFANOU

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires