CIPD25 : le Togo prend des engagements pour des réponses efficaces en santé sexuelle et de la reproduction




Au sommet de Nairobi sur la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD25) des engagements spécifiques et concrets ont été pris par les gouvernements, la société civile et les partenaires pour aider à l'atteinte des  objectifs  fixés. Le Togo s'est aussi engagé à apporter des réponses appropriées aux problématiques de la santé de reproduction et des droits sexuels.

Le Togo a développé avec l'appui de ses partenaires des stratégies innovantes en matière de la santé de reproduction et droits sexuels. On peut citer les Soins Obstétricaux et Néonatals d'Urgence (SONU), la Campagne d'Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle en Afrique (CARMMA), la subvention à 90% du coût de la césarienne, la distribution à base communautaire des méthodes contraceptives modernes y compris l'injectable (DBC), l'offre des services en santé sexuelle et de la reproduction à travers les cliniques mobiles etc. Cependant, ces dispositions et stratégies n'ont pas encore permis au pays de réduire considérablement les taux de mortalité maternelle et néonatale. Les  besoins non satisfaits en planification familiale restent toujours élevés (29%). Les femmes ne jouissent pas encore totalement de leurs pleins droits en matière de santé de la reproduction et on note une déperdition scolaire des jeunes filles aux enseignements  secondaires et supérieurs. Le mariage d'enfants dans certaines communautés du pays, les grossesses précoces en milieu scolaire ainsi que  les  violences basées sur le genre restent aussi une réalité.

Pour cela, dans la logique du plan d'action de la CIPD 25, le Togo est déterminé à poursuivre, avec l'appui de ses partenaires,  ses efforts. Ainsi, d'ici 2030, le  Togo reste engagé à œuvrer pour mettre un terme aux décès maternels évitables, aux besoins non satisfaits en planification familiale et aux violences basées sur le genre et autres pratiques néfastes envers les femmes et les filles. 

Les engagements pris

Il s'agit notamment de : augmenter significativement le budget annuel destiné à l'acquisition des intrants de la planification familiale pour l'amélioration de l'offre de services aux populations et surtout les populations les plus vulnérables ; continuer d'améliorer l'accès à une éducation inclusive de qualité et  à un emploi décent pour les jeunes,  l'autonomisation de la femme et l'équité genre constituant la base fondamentale pour l'exploitation du dividende démographique pour le développement ; continuer à investir dans l'éducation des adolescents et des jeunes, dans la création des emplois ainsi que dans le renforcement de la santé sexuelle et reproductive ;  prendre les mesures idoines pour prévenir le mariage d'enfants et les grossesses précoces en milieu scolaire. 

Le Togo réitère son adhésion au Plan d'Action de la CIPD et soutient la Déclaration de Nairobi sur la CIPD 25 visant à accélérer la promesse pour la réalisation  effective de ses actions vers l'atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD). La déclaration du Togo à cette rencontre a été présentée par le Secrétaire Général du ministère en charge de la santé, Dr Sossinou Awoussi au nom du gouvernement. 

Hubert Logan
Pour vos reportages, annonces et publicité contacter le service commercial de votre site Togoscoop au Tél : (00228) 99 56 57 88

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires