La marche du FCTD vient de s’ébranler



A 13h 30 GMT et heure locale, la marche du Front citoyen « Togo debout » a démarré. A la tête du cortège, les responsables du Front dont le Professeur David Ekoué DOSSEH. 

« Cette marche c’est pour démontrer que la crise togolaise est très profonde. Le pays va très mal, et la société civile a fait appelle à la population pour dire à ce régime que ça ne va pas. C’est pour quoi nous sommes. Nos exigences sont les mêmes, les réformes, les élections transparentes. Et ce matin, vous avez vu le déploiement des forces de l’ordre pour intimider les gens », confie un militant sur-excité. 

Un peu plus loin, un autre dans un T-shirt à l’effigie d’un parti politique lance : « Nous disons NON au quatrième mandat de Faure Gnassingbe. Lui-même a déclaré en Allemagne qu’un chef d’Etat ne doit pas faire plus de 3 mandats, ça va le rattraper. Alors, il n’en qu’à partir et que quelqu’un d’autres viennent on verra comment il va travailler ».


Très tôt le matin, les principales artères de la ville sont quadrillées par les forces de sécurité. A Bè, le dispositif est plus corsé. Au niveau du carrefour Amina, une fourgonnette de la gendarmerie est stationnée. A quelques mètres plus loin en allant vers le rond-point, une autre fourgonnette de la police est bien visible. A ce niveau, on note la présence des bérets rouges mais aussi des éléments du BAC, de la police et de la gendarmerie. Certains munis d’armes, d’autres de gaz lacrymogènes, d’autres encore de matraques et de protège. Dans presque toutes les stations services de la zone Bè et parfois au-delà des gendarmes sont positionnés. Ils sont également visibles sur le front de mer, sur le boulevard du Mono.

Avant le début de la marche, les voies menant au point de ralliement sont bloquées par les jeunes pour éviter que les engins n’heurtent les manifestants.


 Francine DZIDULA
E-Mail : togoscoop@gmail.com
Pour vos reportages, annonces et publicité contacter le service commercial de votre site Togoscoop au Tél : (00228) 99 56 57 88

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires