Le maire de Golfe 4, FABRE, compatit aux souffrances du CEG Nyekonakpoè



Le Collège d’enseignement général (CEG) Nyékonakpoè, encore appelé CEG Boka, en plein cœur de Lomé, défraie actuellement la chronique à Lomé, vu le piteux état dans lequel il se trouve. De bonnes volontés se sont lancées dans des actions en vue de donner un visage digne à cet établissement et des appels sont également lancés en direction des plus hautes autorités du pays. Ces appels ne sont pas tombés dans des oreilles de sourds. En tout cas, ce lundi, le Maire de la commune Golfe 4, Jean-Pierre FABRE, à la tête d’une délégation des conseillers municipaux de la Mairie, s’est rendu ce matin au sein de cet établissement.

Accueillis par le Directeur du CEG, entouré du corps enseignant, FABRE et sa suite, ont eu droit à des explications sur la situation du collège. Le directeur a décrit la situation qu’ils vivent. 


Faisant l’historique du CEG Boka, le directeur a déclaré que l’établissement a été créé en 1975. Construit dans une zone marécageuse, ce qui fait que l’école n’est pas à l’abri des aléas climatiques surtout en saison des pluies. Ces dernières années, le problème s’est accentué avec l’occupation de la quasi-totalité de la cour de l’école par l’eau. Situation qui a été l’objet de doléances mainte fois réitérées aux autorités de l’éducation nationale sans suite. 

Le directeur a également déploré l’insécurité au sein de l’établissement et la cour qui est transformée en dépotoir et lieu de défécation des habitants du quartier. Il y a craindre des risques de maladies diarrhéiques pour les élèves.
Malgré la situation d’insalubrité qu’affiche l’établissement, l’école ne désemplit pas. Le directeur de l’établissement est revenu sur l’effectif pléthorique de l’établissement. Les élèves obligés de rester à trois voire quatre par banc en raison de l’occupation de certaines salles de classe par l’eau ou de l’impraticabilité de celles-ci.

Très attentif à l’intervention du directeur, M. FABRE a promis que leurs doléances seront traitées avec diligence  par le conseil municipal pour voir quel appui leur apporter.


Vendredi, le Maire et sa suite se rendront au CEG Kodjoviakopé qui vit un cas similaire.

Notons que depuis plusieurs semaines, cette école vit dans une situation de sinistre en raison de l’occupation de la cour de l’établissement par de l’eau.

Francine DZIDULA
E-Mail : togoscoop@gmail.com

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires