Environnement: Un jeune hippopotame tué dans la mare d’Afito




Un jeune hippopotame a été tué ce 05 décembre dans la mare aux hippopotames d’Afito, dans le canton de Sendomé, à 23 km à l’est de la ville de Tabligbo, dans la préfecture de Yoto. C’est le deuxième décès de cet amphibien herbivore intervenu en l’espace de deux mois.


Selon les informations recueillies auprès de l’Association  pour la conservation et la valorisation des marres aux hippopotames (ACVM), ce décès est dût probablement à une rivalité entre les hippopotames mâles du complexe à cinq  mares d’Afito. En effet, c’est admis que le taureau n’aime pas la compagnie des mâles. Il veut être le seul mâle des troupeaux d’hippopotames. C’est ainsi qu’il y a deux mois, il a tué un autre petit mâle. Au début de ce mois, soit, le 1er décembre, il a commencé par en découdre avec le second petit mâle. Le ministère de l’environnement a été alerté mais n’a pas réagi à temps. Finalement, le 05 décembre, il a réussi à terrasser le mâle qui a été retrouvé mort dans l’une des mares.


Pour éviter ces drames, quand les femelles mettent au monde des mâles, elles les mettent à l’abri jusqu’à ce qu’il soit en mesure de se défendre.


La réserve de biosphère de la mare aux hippopotames d’Afito est un  complexe de cinq  mares à savoir Dindin, Lagoè, Lotoè, Batoè et Afito.



Cette dernière, la plus connue et la plus grande  est le bastion des hippopotames d’où ils  migrent souvent vers les autres mares.


La mare d’Afito constitue également une importante zone de migration d'oiseaux. Elle est classée en 2014 par l’Organisation pour la science et la culture (UNESCO) comme site d’intérêt écologique et économique pour la création de la réserve de biosphère transfrontière du Mono. Elle fait partie des six réserves reconnues et validées par l’organisation onusienne. Déclaré patrimoine de l’UNESCO dans le cadre de la Réserve de biosphère transfrontière du Delta du Mono entre le Bénin et le Togo, le site d’Afito a reçu financement de la République d’Allemagne pour l’entremise de GIZ en vue de l’aménagement du complexe.


L’hippopotame  est un amphibien herbivore qui vit généralement le jour dans l’eau douce, les marais de mangroves. Tout comme le caïman quoique vivant dans l’eau, il ne boit pas l’eau. A  la nuit tombée, il sort pour aller brouter pendant plusieurs heures l’herbe et les plantes sur la terre ferme et ne retourne dans son abri qu’au petit matin.



Un hippopotame adulte peut peser jusqu’à quatre tonnes et mesurer trois mètres de long pour 1,50 mètre de haut. Il peut nager sous l’eau à 8 km/heure et courir sur terre à 35 km/heure. La femelle porte un seul petit pendant 8 mois de gestation. Le « bébé » pèse 55 kg à la naissance.



Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires