Le Général ne veut pas de pétard




Cette année, comme cela est souvent les cas, depuis plusieurs années, les pétards sont interdits sur toute l’étendue du territoire togolais pendant ces périodes de fête de fin d’année. C’est un  communiqué du ministre de la sécurité et de la protection civile qui le révèle l’interdiction.


 Par un communiqué en date du 04 décembre, le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark DAMEHANE, rappelle « l’interdiction de l’importation, la vente de pétard assourdissants et autres  objets du genre qui trouble la tranquillité des populations  sur toute l’étendue du territoire national ».


Des instructions sont données aux forces de sécurité pour procéder à leur saisies, traquer et si besoin interpeller tout contrevenant, poursuit le communiqué.

Les pétards, comme chaque année, sont la bête noire des autorités togolaises surtout en ces périodes où les fins d’année coïncident avec des élections mais aussi avec des actes de terrorisme.

A l’origine des accidents et blessures, les pétards sont également un facteur de nuisances sonores ce qui justifient leur utilisation. Chaque année, des doigts sont arrachés lors de jeux consistant à tenir un pétard le plus longtemps possible.

Il y a lieu également de renforcer des  contrôles douaniers pour ces produits n’entrent pas sur le territoire national.



Francine DZIDULA

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop

Publier un commentaire

0 Commentaires