Présidentielle : Edem Agbessi Y. TSEDE, le 13ème candidat déclaré




La liste des candidats déclarés à l’élection présidentielle de février prochain vient de s’allonger par l’annonce de la candidature de Edem Agbessi Y. TSEDE.  


“Ayant trop longtemps côtoyé des politiciens de toutes obédiences, et après multiples observations de la situation géopolitique, j'ai décidé de me porter comme candidat aux élections présidentielles prochaines pour une alternance souhaitée par le peuple”, tels sont les premiers propos tenus par ce futur candidat.

"Je mets ma candidature sous le puissant bouclier  divin et je compte avec certitude conduire toute la classe politique democratique vers la Terre promise! Je suis le candidat messianique attendu depuis par le peuple de mon pays l'Or de l'Humanité le Togo", a-t-il poursuivi.


Pour ce jeune cadre de la ville au sept collines, il faudrait qu'on restitue à nos parents la véritable histoire sur la soi-disant indépendance que les colons disent avoir donné ou gratifié les Etats africains. Depuis la période de l'esclavagisme où nos arrières parents ont été achetés contre le miroir, le sucre, les pacotilles pour aller travailler dans les plantations des cannes à sucre dans le nouveau monde aujourd’hui appelé Etats-Unis d’Amérique, durant 400 ans, en passant par la période de la colonisation de nos pays et le partage du gâteau africain à la conférence de Berlin ou conférence de l’Afrique de l’Ouest du 15 Novembre 1884 au 26 Février 1885 , le peuple africain n'a jamais connu son bonheur socioéconomique et politique. Rien que de la misère, des pleurs et des lamentations. Et pourtant, les peuples africains sans distinction aucune n'ont cessé d'aspirer à la paix sociale et son développement socioéconomique. C'est à partir du moment où l’envahisseur et l’usurpateur a senti l'ardeur de cette aspiration à la liberté du peuple africain que ce dernier a été obligé d’inventer la notion fictive de l'indépendance des peuples dans les années 50-60.Et pourtant l'idée d’indépendance, c’était juste pour endormir encore durant des siècles les humains que nous sommes, et de poursuivre la servitude avec une forme de néocolonialisme. Eu égard aux tenants et aux aboutissants du type de la démocratie que nous vivons au Togo, il est claire que le colonialisme continue par battre son plein sur la terre de nos aïeux, nous n'avons aucun droit de baisser les bras pour la lutte en faveur de la vraie démocratie. C'est pourquoi malgré les efforts multiples des acteurs politiques et de la société civile, nous trouvons aujourd’hui légitime et impérieux d'apporter notre contribution pour la délivrance et la victoire de ce peuple qui a tant souffert, clame ce jeune togolais épris de justice et d’égalité.


 Né le 19 Septembre 1974 à Atakpamé, il fit ses études primaires et secondaires respectivement à l'EPP Midoudou et le Grand Collège Saint Albert. Il continua son cursus universitaire après un tour sur le campus universitaire de Lomé Option Anglais-Allemand, en sciences politiques à Phillips Universtaet de Marbourg en Allemagne. De retour au pays fin 2005,il embrassa une carrière d'animateur de projet à l'ACDEP; Président-Fondateur de Der Jungbrunnen der Weisheit (JBW), Assistant de projet à UCRM (Union des Chambres Régionales de Métiers du Togo) jusqu'en Juillet 2019.



Jean-Marc E.

E-Mail : togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires